Petits paysages

Petits paysages

Paysage d'avril

Peindre des petits paysages n’est pas aussi facile que ce que l’on  pense!

En feuilletant mes revues, un article sur Henri Cueco, ce peintre, illustrateur et écrivain parle très bien de son point de vue sur la petite peinture.

Après une opération du cœur, il décide de s’installer dans son jardin, en Corrèze pour y peindre des bouts de  paysages. Ces petits tableaux sont « une tentative de capter la durée »

Quand je me suis mis à peindre, j’étais tellement passionné qu’au bout de trois jours, j’avais oublié que j’étais malade

Il commence par faire des croquis et remplit des carnets. Ensuite, il choisit son support, une toile écrue  non préparée  et peint à l’acrylique. Mais évidemment, avec cette méthode, il faut qu’il revienne au moins sept fois sur le travail car la toile absorbe beaucoup de peinture et il faut attendre entre chaque couche. Il ne remplit pas la toile… son but est de montrer le paysage tel qu’on le voit d’un clin d’œil. Il nous livre ses réflexions dans cet ouvrage publié aux éditions du Cercle d’art, La petite peinture.(voir sur la photo le livre entièrement écrit à la main avec ses croquis)

Carnet de croquis de Cueco  ed. cercle d'art

Carnet de croquis de Cueco   Ed. Cercle d’art

A quoi riment ces exercices sur le réel, au temps de l’art contemporain survenu après l’art moderne?

L’intérêt de la petite peinture c’est qu’elle est à contre-courant. Plus personne ne regarde les choses, les arbres, le ciel et tous les échanges subtils qui se produisent entre eux.

Il peint donc la plupart du temps sur le motif (dans le paysage comme l’on fait les impressionnistes dès que le tube de peinture a été inventé) et il insiste sur   le confort de son installation. Mais si les conditions climatiques  ne sont pas là, comme ces temps derniers, il travaille également d’après photos et croquis …Et lorsqu’il expose, il montre les différentes visions d’un même paysage.

Et noté bien ceci,  il arrête une série quand il a fait le tour de son sujet!

Je me suis rendu compte avec les petits paysages que j’arrivais à une efficacité redoutable. Alors ce n’est plus la peine de continuer sous peine de devenir un artisan. J’arrête quand je sais. Tant que je ne sais pas, cela donne une espérance un peu bête qu’il va se passer quelque chose, qu’on va faire une œuvre surprenante.

Ce sont ces réflexions là que je voulais vous partager! C’est vrai que l’on trouve des œuvres qui sont faites à la chaine mais où est l’intérêt si ce n’est l’aspect décoratif? Eveil art et nature vous propose plusieurs approches afin de pouvoir toujours découvrir de nouvelles sensations en apprenant, en expérimentant.(Allez voir dans le plan du site!)

Avant de vous lancer dans la peinture du paysage,  il est bon de faire des croquis afin de choisir un cadrage, un coin qui vous paraît intéressant! Ci dessous un exemple de croquis des baous (montagnes) proches de chez moi dessiné par  Raoul Dufydessin de Raoul Dufy

Baou de St. Jeannet

Coine de jardin 2

Et voici  deux photos faites dans le jardin d’une amie avec le téléphone. Ne pouvant installer mon matériel, une fois rentrée à la maison, j’ai transféré ces photos sur l’ordinateur et sans les imprimer , j’ai pu faire quelques croquis…Coin de jardincroquis de coins de jardin

Cela me permet de prendre le temps de choisir pour une  peinture!

Remplissez des carnets, c’est très bon pour améliorer la vision et le maniement du crayon!

En attendant le prochain article sur le paysage, vous pouvez aller revoir les précédents: La tête dans les nuages

Paysage à l’acrylique

Paysage de neige à la caséine

signatureVos commentaires sont les bienvenus! N’hésitez pas à me faire part de vos questions.

21 réponses à “Petits paysages

  1. Bonjour Nicole
    « Quand je me suis mis à peindre, j’étais tellement passionné qu’au bout de trois jours, j’avais oublié que j’étais malade. »
    Merci pour ces quelques réflexions que j’ai aimé lire.

    zenie

  2. Bonjour Nicole

    Comme Zenie, la phrase qui me touche dans ton article est celle où il oublie sa maladie.

    La pratique de l’art est une puissante forme de méditation, c’est évident.
    On quitte la lourdeur du quotidien pour s’évader dans une intemporalité sans nom.

    Je ne connaissais pas ce monsieur qui parle un peu comme le ferait un ancien peintre chinois.

    Merci pour cette jolie rencontre.

    Guibert.

  3. Bonjour Nicole,
    J’aime beaucoup la symbolique qui se dégage de cet article.
    Ces 2 extraits m’ont particulièrement touché :
     » il faut qu’il revienne au moins sept fois sur le travail car la toile absorbe beaucoup de peinture et il faut attendre entre chaque couche »
    « J’arrête quand je sais. Tant que je ne sais pas, cela donne une espérance un peu bête qu’il va se passer quelque chose, qu’on va faire une œuvre surprenante. »

    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

  4. Salut Nicole,
    Peindre des paysages n’est pas aussi facile « qu’on le pense ».

    Aïe, flûte, zut, je fais partie de ceux qui, minoritairement si je comprends bien, ne pensaient justement pas qu’il était facile de peindre un paysage.

    Mais maintenant que je vois le truc des carnets, des dessins, etc., ah oui, je comprends maintenant que ce n’est quand même pas vraiment aussi compliqué qu’on veut bien le dire 😀

    @+
    Christian.

  5. Bonjour Nicole,
    En regardant tes petits croquis-carnet, je me dis que, peut-être, ai-je moi aussi créé de jolies petites œuvres, de ces œuvres qu’on griffonne en téléphonant ou en écoutant un exposé. Pourquoi pas le faire dans un petit carnet plutôt que sur une feuille qui traîne ?
    Merci pour ces belles réflexions et à bientôt !

    PS : que dirais-tu de dessiner une recette ?

    • Bonjour Bernadette,
      Tu as parfaitement raison, pour booster la créativité, il est recommandé d’écrire ou de dessiner dans un carnet les idées qui passent par la tête, et même si toutes ne sont pas exploitables, en feuilletant,on peut trouver une pépite!
      C’est une bonne idée, la recette…Mais pour l’instant je dois terminer un projet dont je parlerai bientôt!

    • Bonjour Bernadette,
      Tu as parfaitement raison, pour booster la créativité, il est recommandé d’écrire ou de dessiner dans un carnet les idées qui passent par la tête, et même si toutes ne sont pas exploitables, en feuilletant,on peut trouver une pépite!
      C’est une bonne idée, la recette…Mais pour l’instant je dois terminer un projet dont je parlerai bientôt!

  6. Je suis de temps en temps déprimé et la peinture ou simplement le dessin m’aident également à oublier mes sentiments, j’ai l’impression d’être ailleurs dans ma tête malgré une certaine crispation due à la concentration et à la volonté de bien faire. Mais seulement, si ça reste ma passion, la volonté me fait souvent défaut, c’est une lutte mentale pour m’y mettre. Quand j’y parviens, c’est un plaisir renouvelé.

  7. Bonjour Nicole,

    Moi aussi, comme Christian, je croyais qu’il était «facile» de peindre des paysages, du moins de grands paysages.

    Il y avait un artiste ici, au Québec, qui peignait des paysages sur de grandes toiles en un temps record (quelques minutes). Il me semble qu’il utilisait des pinceaux et même des rouleaux parfois et les résultats étaient supérieurs à ce que je vois parfois dans des expositions. Son nom m’échappe. Je crois qu’il peignait plus pour le spectacle que pour exposer ses oeuvres. Il était impressionnant, du moins les résultats étaient impressionnants.

    Amicalement,

    Sco! 🙂

  8. Bonjour Nicole,

    Bon… je ne me suis toujours pas remis à peindre.
    Mais c’est vraiment par manque de temps. Et non parce que tes articles ne m’en donne pas envie.

    En fait, la peinture compléterait quelque part mes photos. Enfin bref. De façons, le temps me manque déjà pour le quotidien et la photo. Hélas 🙂

    A bientôt
    Rémi

  9. Bonjour ! comme les autres je pensais qu’il est facile de peindre des paysages.Bon le fait de faire des croquis ça peu donner des idées,il y a un moment que je n’ai plus rien fait par manque de temps les journées sont trop courtes.Mais je pense m’y remettre prochainement,et commencerais bien par un carnet de croquis,bonne journée amicalement!

  10. Bonsoir Nicole,
    Un artiste se promène toujours avec un petit carnet dans sa poche…
    soit pour faire des croquis, soit pour écrire une réflexion qui deviendra un article.
    je m’aperçois que, quel que soit notre monde d’expression, nous avons les mêmes réflexes, saisir l’instant présent.
    hannah@technique Tipi Articles récents…Quand thérapie quantique et voie d’éveil font bon ménageMy Profile

  11. Bonjour Nicole,
    En lisant ton article, ça me donne envie de me remettre à peindre.
    Je pense depuis longtemps à peindre la « Victoire de Samothrace ». J’ai plein d’idées de points de vue différents, je l’observe souvent à côté de chez moi, j’ai des photos qui la représentent, ça murit doucement dans ma tête.
    Merci à toi de ce partage d’art.

  12. Bonjour Nicole,

    Une fois encore j’ai la bonne surprise de découvrir beaucoup de sensibilité dans tes articles.
    Je partage beaucoup des points de vue de ce peintre dont tu cites les notes, et puis oui, je veux bien croire que pris par la passion il en avait même oublié qu’il était malade … la passion est une bonne thérapie !
    Bien à toi et merci encore pour cet article

    Philippe
    Philippe Articles récents…Soupe Poireaux Pommes de TerreMy Profile

  13. Bonjour Nicole

    Je savais que peindre de petits tableaux n’est pas chose facile non par expérience personnelle mais grâce à une amis qui est passionnée de peinture qu’elle a découverte à … 65 ans

    Donc, cette amie disait que au début elle s’attaquait à de petits cadres plus faciles pensait-elle or il n’en ai rien mais comme dit Philippe avec de la passion on arrive à tout et aujourd’hui elle peint aussi de petites aquarelles mais ses tableaux à l’huile sont beaucoup plus grands et elle éprouve beaucoup de plaisir , plus dit-elle, qu’à faire des petits. C’est toi l’artiste moi je n’y comprends rien sauf me régaler les yeux
    sylviane Articles récents…Comment j’ai surmonté ma claustrophobieMy Profile

  14. Bonjour Nicole,

    Merci de parler de cet homme merveilleux, Henri Cueco, que j’aimais beaucoup écouter, et lire.
    Et merci à toi de nous mettre des étoiles dans les yeux et de susciter des envies irrésistibles…
    Amitiés.
    Marie.
    Marie Articles récents…Peut-on manger moins de produits animaux sans manquer de protéines ?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge