Eveil

Eveil

Cet article vous proposait de regarder une émission de France 5 vous montrant la vie d’une artiste qui a consacré sa jeunesse à la recherche de l’éveil…cette artiste reconnue aujourd’hui s’appelle Fabienne Verdier.

La nature est prépondérante dans la naissance de son  expression artistique.

Mais le travail, la réflexion, la recherche et l’histoire de l’art font partie de son monde. Je vous encourageais fortement à regarder ce magnifique reportage afin de mieux comprendre et peut être aimer l’abstrait malheureusement il a été retiré de Youtube désolée, en attendant voici un lien où vous pouvez voir une courte vidéo quand elle peint avec son pinceau fait de 35 queues de cheval!

Elle a écrit un best-seller après son séjour en Chine  et c’est admirable de voir comment elle intègre l’enseignement des maitres de l’Orient à sa vie d’ici et maintenant. L’art n’est pas le fruit du hasard mais d’une grande réflexion et de la  maturation des expériences. Même si on préfère le réalisme, on ne peut pas rester insensible à son approche.

A notre petite échelle, prenons le temps de nous poser avant de dessiner et peindre, faisons de cet instant un moment privilégié qui, même si le résultat n’est pas celui escompté, rend ce moment  sacré. Si vous avez  regardé la vidéo, vous y voyez l’artiste qui brûle les tableaux qui ne lui conviennent pas, comme l’alchimiste qui par l’épreuve du feu pourra découvrir le trésor.

Vous pouvez également revoir  ces articles qui donnent des conseils très simples aux apprentis: L’art du pinceau et l’art du pinceau suite

N’ayez pas peur d’expérimenter, vous serez surpris! signature Nicole

La lecture peut amener à la réflexion: voici les livres écrits par Fabienne Vernier .



 

14 réponses à “Eveil

  1. Bonjour Nicole
    Après avoir découvert votre site il y a quelques jours et y avoir vu des promesses de découvertes à y faire, j’ai pris le temps aujourd’hui de rester un moment. Je reviendrai!
    Je viens de visionner l’interview de Fabienne Verdier avec grand plaisir. Une bien belle façon de parler de soi et de son art.J’ai été passionnée par son aventure en Chine avec les vieux maîtres et on voit bien que cela l’a nourrie et façonnée tout comme son histoire d’enfance. Merci de nous avoir partagé cette rencontre

  2. Bonjour Nicole,
    J’ai commencé à regarder la vidéo, voulant la survoler, puis je me suis laissée aller à la regarder du début à la fin. Ce qu’elle décrit, c’est réellement un voyage initiatique qui commence par un retour à l’enfance !
    J’ai été particulièrement touchée parce que je n’ai pas pu m’empêcher de me replonger dans mes années japonaises (elle parle aussi du Japon et de Katsushika Hokusai et sa vague que j’adore) où j’ai tant reçu d’enseignements de cette culture si différente qu’est la culture asiatique. L’art, la maladie, la vie, rien n’est plus pareil à leur contact.
    Je fais suivre à deux amies peintres.
    Merci pour cette découverte et à bientôt !

  3. bonsoir Nicole,
    En lisant ton article, je me souviens avoir lu « passagère du silence ».
    C’est bien elle qui est allée dans un monastère pendant une dizaine d’années?
    Si c’est cela, c’était passionnant.

  4. Bonjour Nicole,

    Je découvre Fabienne Verdier. Merci. Quelle vie extraordinaire!
    Je reviendrai écouter et revoir, c’est passionnant .
    Tu vois je n’ai pas assez de temps, pour me consacrer à la peinture comme je le désirerais. J’aime tellement. J’ai des amies peintres et j’ai souvent l’occasion de les rencontrer et d’admirer leur tableau.

    Merci Nicole

  5. Bonjour Nicole,

    Je compatis pour tes coupures du net 😉

    Je dois bien reconnaître que j’ai un peu de mal avec l’art abstrait.
    Pourtant j’ai étudier l’histoire de l’art et ces différents courants, mais je préfère de loin les peintres classiques.

    Pour moi, l’émotion doit passer du premier coup d’œil.

    • Merci Jean-Charles,
      pour les coupures, je prends cela avec détachement à présent car j’ai de bons livres à lire!
      Je te comprends pour l’art abstrait car j’aime le réalisme, mais l’émission sur Fabienne Verdier, qui montrait les étapes de la création était fabuleuse. Youtube a du supprimé cette vidéo à cause des droits d’auteur et nous serons de plus en plus confrontés à ce genre d’incidents pour nos blogs d’après une émission entendue à la radio. Même les chants d’oiseaux sont parfois supprimés!

  6. Salut Nicole,

    J’ai du louper la vidéo sur Fabienne Verdier.
    Dommage car quand je lis « art chinois, japonais, asiatique’ j’ai des petits frissons.

    Par contre, pour être franc, je n’accroche pas à la peinture à la queue de cheval et puis, est-on sûr qu’il n’y a pas des queues de vache dedans?).

    Mais l’amour de l’art est tellement subjectif.

    @+
    Christian.

  7. Bonjour Nicole
    En tant qu’ex apprentie peintre , je ne peux qu’apprécier , et regretter d’avoir dû mettre la pédale douce sur ce qui était ma grande passion il n’y a pas si longtemps
    Merci pour cet article
    Janine

  8. Bonjour Nicole ,
    Personnellement l’art abstrait ne m’inspire rien .Mais pour exercer mon esprit critique suite à l’article du blog de Hannah Sembély (d’où j’ai pu suivre le lien jusqu’ici ) 🙂 j’ai visualisé ce petit extrait de vidéo .
    1ière réaction à chaud :- » C’est quoi encore ce truc extravagant , des queues de cheval , faut du fric pour avoir un atelier pareil , olala c’est rouge , bla bla bla « .
    Et puis je me suis dit : « – ok , cette fois , laissons le coeur regarder  » 🙂
    je repasse la vidéo , et là , très subjectivement , j’y ai vu autre chose : la posture de cette femme , sa lenteur , un peu comme si elle se préparait à accoucher , puis cette énorme pinceau a glissé lentement de façon très lyrique , la femme a pris de la hauteur pour avoir une autre perspective ( et moi aussi ) ,( d’en haut j’ai vu un couple et un enfant) , elle est revenue caresser la peinture , un peu comme si elle essuyait le sang d’une blessure et d’une douleur qu’elle aurait traverser , j’ai vu les nervures d’un placenta dans ce beau mélange de matières , et je me suis imaginée qu’elle avait perdu un enfant . Je ne connais pas ni l’ artiste ni son histoire, je n’ai rien lu d’elle , et j’ai pensé :-« prenons l’art pour ce qu’il est , une méditation et une expression de soi au travers d’une création . »
    Ben voilà 🙂 . Finalement , art abstrait ou autre , tant que ça permet une évocation , c’est toujours bon à prendre ! 🙂 . Merci 🙂

  9. Bonjour Martine
    Merci pour ce merveilleux partage. Quel dommage que tu n’aies pas vu Empreinte , l’émission sur elle où là on voit le travail avant! Cette artiste est le contraire du » je m’en foutiste ». Peut être verras tu un jour sa biographie.Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge