Archives pour l'étiquette pinceau

L’art du pinceau suite.

L’art du pinceau: la suite!

Après le premier principe  de base du 14ième siècle proposé par Hsieh Ho, voici les suivants:

2:Des formes et des structures naturelles, et des techniques à utiliser.

Le propos de ce blog n’est pas de vous apprendre à vous exprimer comme les Chinois ni de vous faire un cours de calligraphie. Le mot éveil  est là pour rappeler qu’il est très intéressant de connaitre les différentes sensibilités et de pouvoir choisir vers quel type d’expression vous désirer vous engager…

En calligraphie, les pinceaux sont particuliers et fabriqués en Chine.Il y en a des raides, en poil de loup ou de léopard, avec trois longueurs différentes: long, moyen, court et servent à tracer des contours, les traits fins, et les points.Des souples, en mouton ou en chèvre qu’on utilise pour peindre les grosses branches, pour les grandes surfaces. Les manches sont toujours en bambou!
Matériel nécessaire à la peinture chinoise. cliquez sur ce lien qui illustrera le matériel

3: De la manière de décrire un sujet selon sa nature et d’appliquer le pinceau et l’encre.

Traditionnellement, les débutants s’entrainent à peindre des bambous., car la plupart des tracés de base sont utilisés.Le tiges sont peintes par sections depuis le bas du papier jusqu’en haut.

Les tiges: Posez le pinceau, glissez-le vers le haut, avec une légère pression en fin de tracé mais  je vous propose de regarder cette vidéo!

Les noeuds: Avec une encre très sombre, d’un seul trait de pinceau.Il est nécessaire de s’entrainer.Notez la ligne incurvée !

Les branches: En tenant le pinceau verticalement, les ajouter avec un angle de 30 ° à partir des noeuds.

Les feuilles: elles sont faites d’une seule touche rapide! et peuvent se chevaucher.

4 De la couleur et de son utilisation.

Un choix de quelques couleurs dont une ou deux couleurs dominent est essentiel à l’harmonie. L’ajout de couleur rend la peinture plus vivante.

Le prunier chinois:

étant données les caractéristiques particulières de la Meihua, cette fleur inspire les écrivains, les poètes, et les peintres. Ils la décrivent et la dessinent et au fil du temps lui confèrent des significations symboliques :

    1. Les cinq pétales de la Meihua si bien réunis autour de son cœur symbolisent l’union entre les gens comme un seul corps.
    2. Le retour de la floraison de la Meihua chaque année indéfiniment symbolise la continuité et la longueur de vie de l’homme.
    3. La Meihua, qui fleurit à la fin de l’hiver, dans le grand froid et la neige abondante, symbolise la vaillance, le courage, en dépit des difficultés.
    4. La Meihua symbolise la modestie. En effet elle fleurit et donne à voir sa beauté pendant que les autres fleurs se préparent, puis elle laisse la place dès que celles-ci apparaissent. Son travail est alors achevé.

5. De la composition et du choix des sujets.

Comme dans toute peinture, la composition influence l’harmonie générale. L’espace vide du haut doit être plus important que celui du bas afin de symboliser le céleste et le terrestre. La simplicité est de mise et l’espace vide est extrêmement important dans la peinture chinoise. Les sujets sont variés, inspirés de la nature et des associations se créent comme les oiseaux et les fleurs, les fleurs et les papillons, les rochers et les cours d’eau.

6: De l’étude des peintures classiques et de l’art de copier les oeuvres d’un maitre.

La copie des oeuvres de maitres est fortement encouragée afin de  les comprendre et d’expérimenter la façon dont elles ont été réalisées. Lorsque vous aurez atteint un niveau satisfaisant, vous pourrez combiner différents détails…

Bonne découverte!

 

L’art du pinceau

L’art du pinceau:

En Chine, apprendre l’art du pinceau se fait de maitre à élève et l’étudiant est très respectueux des traditions. En Occident, on a l’impression que respecter des principes empêche la création artistique!

Il est évident que si vous avez du mal a utilisé un outil, il est très difficile d’être libre de s’exprimer: avant d’écrire sa pensée, il a fallu apprendre à manier le crayon et les mots pour pouvoir composer des phrases correctes ayant du sens!

En dessin et peinture, c’est la même chose, si vous ne pouvez pas vous servir d’un crayon ou d’un pinceau ,comment faire passer votre pensée sur le support?

Ensuite, il faudra apprendre à utiliser les couleurs, à composer dans un espace…

Pour en revenir à la Chine, les apprentis découvrent six principes de bases qu’ils étudient jusqu’à ce qu’ils soient prêts pour l’expression personnelle.Et voici le premier:

De l’esprit de la peinture et du rythme de la vie.

Chaque coup de pinceau reflète l’âme de l’artiste,traduit son énergie vitale. Une peinture décrit la forme du modèle, décrit la réalité apparente mais exprime également sa force intérieure.

Commencer par observer attentivement le sujet afin de rendre dès le premier trait de pinceau l’énergie qui s’en dégage.

 

Et pour cela je suggère de bien commencer cette année, en travaillant le coup de pinceau!

 

Allez couper des petites branches d’arbres ou d’arbustes dans la nature  et revenu à la maison, installez les sur une feuille blanche afin de bien les observer.

Le matériel:

  1. pinceau
  2. Aquarelle(sépia)
  3. feuille de dessin A4
  4. règle et crayon
  5. deux récipients d’eau
  6. une palette

 

 

 

  • Dessiner quelques portées avec le crayon et la règle afin de bien s’entrainer.
  • Ensuite, poser une feuille entre les lignes, bien regarder et d’un trait pointe- appui- pointe respecter au mieux le modèle.
  • Poser un fruit , bien regarder et d’un coup de pinceau dessiner le fruit.
  • Faire plusieurs lignes
  • En dessous vous pouvez faire un brin d’olivier par exemple après l’avoir bien regardé!

Voilà le premier exercice qui vous apportera une plus grande dextérité avec le pinceau et un autre regard! Cette fois , l’aquarelle sépia a été choisie, mais vous pouvez le faire avec de l’encre de Chine. Nettoyez bien votre pinceau après! Des valeurs différentes  sont obtenues et c’est très bien ainsi! Un moment d’attention qui apporte une certaine détente! regardez ci dessous un travail d’un enfant.