Archives pour l'étiquette peinture à l’oeuf

Nature morte et apprentissage

Nature morte et apprentissage

La nature morte, en peinture, est composée d’objets inanimés tels que fruits, fleurs, vaisselles, gibier, instrument…Elle a parfois une valeur symbolique.

On en trouve en Grèce et dans les mosaïques ou les fresques de l’art romain antique. Elle invite le spectateur à jouir de la beauté de la nature en rappelant la précarité de la vie. Bref c’est une invitation à vivre le moment présent.

Ensuite la nature morte sera utilisée à des fins d’illustration pour enluminer les textes. Mais la première œuvre de ce  genre pictural daterait de 1504. On peut la voir à la pinacothèque de Munich.J de Barbieri Le peintre vénitien Jacopo De’Barbari a représenté un perdreau et une paire de gants.Cezanne

Ce genre s’est ensuite développé et qui ne connait pas les œuvres de Cézanne grâce aux nombreux tableaux de pommes et d’oranges.

Apprentissage

Je me suis lancée dans l’apprentissage de la langue anglaise en écoutant des émissions en anglais sous titrées et en faisant des exercices grâce à une application gratuite que vous connaissez peut être »Duolingo ». Ce matin j’ai reçu un mail qui me rappelait que j’avais laissé passer un jour sans faire mes exercices!

fruitsEt j’ai pensé aux personnes qui veulent peindre et dessiner, qui achètent le matériel,  qui s’y mettent une fois par mois… C’est vrai que peut être,  êtes- vous doué et le  mélange des couleurs n’a pas de secret, mais je doute que vous arriviez à ce que vous voulez sans vous en donnez le temps et les moyens . Ce n’est pas nécessaire de représenter toujours la réalité, mais  pour apprendre, ce n’est pas mal de s’entrainer un petit peu chaque jour et de peindre au moins une fois par semaine afin de prendre du plaisir…Notez que nature morte en anglais de traduit par still life ce qui fait penser à un instant de vie silencieux.

nature morte

J’associe la nature morte avec l’apprentissage car pour débuter, c’est bien de commencer avec des objets qui ne bougent pas même si maintenant nous avons la photographie. Traduire l’espace, les trois dimensions en deux puisque le support nous y oblige.nature morte d'un enfant

Lors d’un stage de Toussaint, au musée des Beaux-Arts de Nice, les étudiants de tous âges ont réalisé un stage sur la nature morte.

Pour commencer, il faut faire attention à la lumière car c’est elle qui  aidera à donner le volume. A l’atelier du musée, l’éclairage est diffusé par des néons. Alors nous avons installés des petites lumières:atelier nature morte

Chacun a fait sa composition et a choisi une couleur d’arrière- plan.

Après quelques rappelsles complémentaires du mélange des couleurs et de l’emploi des complémentaires à l’aquarelle, les deux dernières séances ont été consacrées à la peinture à la caséine sur carton et à la peinture à l’œuf sur bois. Voici quelques exemples.courges au pot

  nature morte

nature morte

A la caséine. L’explication de cette technique est ici

Le support est un carton.

La palette: des pigments et le liant du fromage blanc additionné de chaux.

En voici d’autres à l’œuf:pot et fruitsassiette bleu

La palette de pigments, le liant est le jaune d’œuf et le support du bois.

Comme vous le constatez, chacun met sa personnalité dans la composition et la façon de peindre. Je vous encourage à vous installer un petit espace, avec un éclairage et choisir la technique de votre choix pour passer des moments hors du temps!Installation pour nature morte

Comme une méditation, une rencontre sereine avec la réalité. Bon amusement!

signature

Peinture à l’oeuf

Peinture à l’œuf

C’est le jaune de l’œuf qui va  servir pour la peinture et le blanc pour coller la feuille d’or!

Le dessin d’un muscari n’a plus de secret pour vous si vous vous êtes entraîné grâce à l’article précédent!

Le support est le même: du bois sur lequel on a posé une couche de Gesso.

Autrefois, c’était de la colle de peau de lapin fondue au bain marie avec du blanc d’Espagne qui préparait les supports. Mais l’odeur qui se dégage de la préparation m’a convaincue qu’il est bon de vivre ici et maintenant! C’est pourquoi vous pouvez essayer mais moi j’ai abandonné!

Quelques gouttes d’huile essentielle de clous de girofle et/ou de lavande aspic sont ajoutées au jaune d’œuf extrait de son enveloppe protectrice. Un peu de glycérine et d’eau déminéralisée également. Le mélange peut se faire dans la coquille ou dans un récipient!

Dessin aux crayons ensuite les pigments sont dilués avec le jaune d’œuf:

Si vous ne voulez pas acheter des pots de pigments, le pastel broyé peut très bien convenir car ce sont presque des pigments purs (nous les  avons utilisés  pour les pensées et violettes il y a quelques temps).

Le mélange se fait dans sur une palette qui peut être une assiette!

Ensuite, la peinture une fois sèche, j’ai enduit le fond du blanc de l’œuf qui servira à coller la feuille de cuivre ou d’or! les prix sont vraiment différents:

25 feuilles d’or de 80X80 coûtent plus ou moins 35 euros tandis que le cuivre140X140 ne coûte qu’une dizaine d’euros.

Les feuilles d’or sont très fragiles et il faut être expert pour les poser avec le pinceau spécial appelé palette à dorer…Très difficile à utiliser avec des enfants par exemple alors que le cuivre, moins cher est plus facile car la feuille est moins fragile. Le bulbe a été dessiné comme sur une planche didactique et le nom écrit au crayon.

Mais diverses compositions peuvent être envisagées… c’est à vous d’essayer!

 

 

Comment écrire un article de blog de pratique artistique

Comment écrire un article de blog de pratique artistique

Dernier jour dans la classe

En janvier 2011, je ne savais pas ce qu’était un blog! et je me suis lancée dans une formation de création de blog d’Olivier Roland que j’ai découvert grâce à Christian Godefroid du club positif.Cet article participe à l’événement Comment écrire un article de blog efficace, à l’initiative de Cédric Vimeux du blog Virtuose Marketing.Et si vous voulez votez pour cet article, cliquez sur ce lien et l’article est n° 13.

 

gouache sur carton

L’atelier du musée dans lequel je travaillais a été fermé et le job d’assistante d’éducation de l’ école s’est arrêté impérativement au bout de six ans! Il fallait que je reste positive et je ne voulais pas gâcher l’expérience que j’avais acquise. Je pensais que ce serait pas mal de mettre tout cela en ligne afin de la partager avec le plus grand nombre…

Une nouvelle année commence et le blog éveil art et nature  n’a pas encore un grand nombre de lecteurs mais je ne désespère pas d’améliorer cet aspect car ce qui m’importe le plus, c’est d’apporter les meilleurs conseils pratiques et les plus efficaces pour inciter le lecteur à devenir un  créateur!

Car avoir des connaissances, c’est bien,mais faire l’expérience est la seule manière de les intégrer, et de prendre du plaisir en créant!

La pratique artistique permet tout simplement de se retrouver, de se connecter à qui je suis vraiment et de passer du temps tranquillement pour soi!

Ma méthode  pour écrire ces articles est la suivante:

    1. Décider d’un thème et d’une technique car contrairement à ce que l’on croit, il faut se mettre un cadre afin de booster sa créativité!
    2. Rechercher de la documentation ayant trait au thème, et ensuite faire l’exercice proposé en me filmant ou en prenant des photos  étapes par étapes.

      monotype

    3. Traiter mes photos avec Photoshop afin qu’elle ne soient pas trop lourdes et  les recadrer et /ou enregistrer la vidéo sur Youtube.
    4. Lister les outils et matériaux prévus
    5. Mettre en mots la façon dont j’ai pratiqué afin de mettre en garde contre les erreurs ou les pièges éventuels.
    6. Illustrer le tout avec les images que je charge à partir de mon dossier. Parfois j’y inclus une vidéo de Youtube qui touche de près au thème choisi…et ensuite

Ensuite, à vous… de vous y mettre!

peinture à l'oeuf encadrée

Le résultat n’est pas le plus important mais si de temps en temps, il est satisfaisant ou étonnant, il faut bien le mettre en valeur afin de prendre  la mesure de ses progrès car c’est en se valorisant qu’on se permet de faire des créations de valeur.

Pour parvenir à développer sa personnalité, l’habileté de l’artiste doit atteindre un niveau suffisant afin qu’il soit prêt et que son pinceau devienne un instrument docile à travers lequel le peintre peut exprimer ses sentiments profonds d’une manière personnelle!

Depuis septembre, j’enseigne les arts plastiques dans un collège et les plus gros problèmes des élèves, sont la présence, l’attention et l’idée qu’ils sont incapables de faire ce qu’il leur est demandé: cette semaine, ils devaient faire des exercices de style  chinois , je leur ai raconter l’histoire de l’empereur(cliquez sur le lien pour la lire) sur un simple  papier et pour la première fois, le silence s’est installé: un instant de magie et les résultats étaient bons!

Peinture à l'oeuf faite par une maman

Autre bon retour, des mamans et leurs enfants ont assisté à un mini-stage de peinture de quatre heures, avec les conseils que je donne sur ce blog et la fierté et la joie d’avoir réussi faisaient plaisir à voir!

aquarelle faite par une enfant

Alors il me semble que si une personne est intéressée par la pratique artistique, et si elle suit pas à pas les conseils, avec attention et bonne volonté, elle peut parfaitement faire des progrès étonnants par l’expérience des petits exercices proposés dans cet espace ouvert à tous! Bonne pratique pour l’an nouveau!

Caséine sur carton

Si vous désirez commencer, visitez le début du blog car les exercices sont progressifs…à bientôt: Nicole

 

 

 

L’empereur et le peintre, histoire de coq

 Coqs de toutes sortes

Cette semaine, une histoire, peut être  d’origine chinoise,  sera le fil conducteur de l’exercice proposé. Ecoutez la en cliquant   sur le premier podcast L’empereur et le peintre que j’ai enregistré !

Gouache réalisées par un enfant

 

 

La voici: je l’ai retrouvée dans un livre d’Alexandro  Jodorowsky et de Marianne Costa” Métagénéalogie” un livre qui retrace le parcours de Jodorowsky et qui permet au lecteur de travailler sur lui grâce à son arbre généalogique!

Un empereur aimait la peinture. Un jour, l’envie lui vint d’orner  la salle du trône d’un coq de combat. Il fit quérir le meilleur peintre du royaume. Le maitre parmi tous les maitres se présenta devant lui: ”Combien de temps faudra t-il pour peindre ce tableau?  -Majesté, si vous voulez la meilleure représentation de ce noble animal, vous devez m’accordez six mois!”

L’empereur accepta et le peintre s’enferma dans son atelier. Une fois les six mois écoulés, le souverain réclama son tableau. Le maitre lui annonça qu’il n’avait pas terminé, et demanda encore six mois.Très en colère, l’empereur accéda à nouveau à sa demande. Il attendit donc vingt quatre semaines, dans un état qui tournait à l’obsession, puis le jour dit, suivi d’un impressionnant cortège, il se rendit à l’atelier. L’artiste se confondit en excuses et demanda trois mois de plus. L’empereur bredouille s’empourpra de fureur:” Soit, mais si après ce dernier délai mon tableau n’est pas prêt, je te coupe la tête!”

Au bout de quatre- vingt –dix jours, le souverain, suivi de ses bourreaux, courut chez le peintre. Celui- ci  le fit entrer dans son atelier où il n’y avait qu’une grande toile blanche.“Comment? Vociféra l’empereur.Tu n’as encore rien fait? Cette fois s’en est fini de toi! Qu’on lui coupe la tête!”

Le peintre, sans un mot, saisit son pinceau et d’un seul trait, à une vitesse vertigineuse, peignit le plus beau coq qu’on ait jamais vu dans le royaume. La beauté de cet oiseau était si intense que l’empereur,  ravi, tomba à genoux devant ce chef d’œuvre. Une fois remis de son émotion, la colère le saisit à nouveau.

“Tu es le meilleur, je te l’accorde, mais tu mérites d’être décapité! Pourquoi m’a voir fait attendre si longtemps alors que tu aurais pu me donner satisfaction en quelques minutes?  Tu t’es joué de moi!”

Le maitre invita alors le souverain à visiter sa maison. IL y découvrit des milliers et des milliers de dessins et d’esquisses de coqs, des études anatomiques, des coqs empaillés, des ossements de ce volatile de combat, d’innombrables tableaux le représentant, des pages et des pages de notes, des livres spécialisés sur son élevage, et un enclos plein de coqs vivants!

 

L’expérience, l’observation et le travail acharné conduisent à l’essentiel du geste. C’est aussi à cela que nous sert l’orientation vers un but…. (Jodorowsky)

 

Les dessins d’enfants nous ravissent peut être parce qu’ils vont à l’essentiel. Des artistes comme Rodin quand il dessinait, Picasso et Matisse recherchaient cette ligne essentielle!

Ce dessin a été effectué à l’atelier du musée des beaux arts par un enfant grâce à la méthode du dessin à l’envers.

 

 

 

Les images qui suivent sont  des travaux de jeunes élèves !

gouache  à gauche, aquarelle au centre.

 

 

Gouache sur papier coloré ci dessous!

aquarelles à gauche                                ↓

exercices d’agrandissement à la méthode au carré

 

 

Pour aller à l’essentiel n’oubliez  pas la technique du monotype expliquée dans un article précédent: monotype de cheval Il suffit de cliquer sur le lien pour revoir cet article.

 

 

 

Et n’oubliez pas de mettre en valeur vos oeuvres en les encadrant!

Ici, une peinture à l’oeuf sur bois

dont on a soigné l’encadrement!

Soyez créatif et bonne semaine!

Couleur jaune

Le jaune!

Le jaune, couleur du soleil source, de lumière et de vie!

Alpes du sud

Le jaune est en concurrence avec l’or!Et en Occident, cette couleur n’est pas très aimée.En Chine, le jaune était réservé aux empereurs et dans l’antiquité, les romaines en portaient volontiers.Très souvent, cette couleur n’a gardé que le côté négatif, associé à l’automne, au déclin, à la trahison, la maladie, la tristesse!Néanmoins, elle attire le succès, est le symbole de l’estime de soi et peut mettre de la lumière dans une journée un peu grise!

Pour en savoir plus, je vous recommande de lire le petit livre de Michel Pastoureau et de DominiqueSimonnet / « le livre des couleurs » www.amazon.fr/petit-livre-couleur-Michel-Pastoureau/

Passons à la pratique car la création artistique permet de dynamiser la personne, apporte de l’énergie et nous amène dans l’instant présent!

« Viens, pose toi mon beau papillon d’orLa vie est brève, à peine une journée.

Tôt disparue et passée et fanée… »extrait d’un poème d’Edwige Pépin.

D’après un document

Ici, le choix est celui  de la technique à l’aquarelle.

Thème: le papillon

  1. Préparez une feuille de papier aquarelle et  scotchez le aux proportions du modèle.
  2. dessinez avec le crayon aquarelle en regardant bien les directions, les vides autour du motif!
  3. Remplissez avec la couleur jaune, pour foncer le jaune utilisez le mélange des deux autres (bleu et rouge) c’est à dire le violet!
  4. Traitez le reste en mélangeant et en cherchant les bonnes couleurs dans la palette.
  5. Vous pouvez utiliser le crayon aquarelle pour les détails.

    Ici, le même thème a été utilisé pour apprendre le mélange des couleurs à la gouache. La feuille n’ est peinte que d’un côté et pliée ensuite!

Le pigment jaune peut être collé grâce au jaune d’oeuf comme le faisaient les peintres d’ autrefois!

Cette technique sera étudiée plus tard dans le blog.