Archives pour l'étiquette mouche

Histoire d’une mouche

Histoire de mouche

Cet article est consacré à cet insecte que peu de monde apprécie! Mais voilà, lors d’une hospitalisation où je me croyais morte, une mouche s’est posée sur mon nez. Je l’ai sentie et j’ai ressenti  la vie en moi! Depuis, j’accepte que cet animal fasse partie de ma vie!

Pour vous mettre en condition, voilà une petite histoire qui me fait bien rire!

Mais que vient faire cet insecte dans un blog consacré à l’art? Pour la nature, d’accord, mais la mouche dans l’art?

Il faudrait remonter à Giotto,  qui s’intéressa non plus à l’au-delà, au spirituel, à la vie future, mais à celui, beaucoup plus matériel, de la vie présente.  L’artiste  ouvre pour la première fois les yeux sur le monde visible et s’efforce de le  représenter.C’est le début de la Renaissance qui va nous donner les clés de la représentation en trois dimensions. Vous pouvez vous rendre sur l’autre blog « Petite histoire d’art » qui résume les périodes de l’histoire de l’art et propose des exercices se rapportant à elles.

Voici une anecdote racontée par Vasary sur ce peintre italien: Giotto
« On rapporte que Giotto, dans sa jeunesse, peignit un jour d’une manière si frappante une mouche sur le nez d’une figure commencée par Cimabue que ce maître, en se remettant à son travail, essaya plusieurs fois de la chasser avec la main avant de s’apercevoir de sa méprise. » Même si cette histoire est fausse, elle nous montre le début du regard sur le réel des artistes après le Moyen Âge.Cette mouche  joue d’abord le trompe-l’oeil afin de démontrer la virtuosité des peintres.

Ensuite, elle devient le symbole de la corruption dans les nombreuses vanités où le crâne  de mort et les fruits périssables sont représentés.

Le portrait animalier s’accommode  de la représentation de l’insecte, regardez et comparez le tableau  du début et celui ci: lequel est le plus vivant ?

Ce tableau est réalisé sur un toile de lin naturelle, à l’huile.

 

Bonne semaine