Archives pour l'étiquette art

Bienvenue parmi les lecteurs d’éveil art et nature!

Vous êtes le bienvenu sur ce blog qui se veut sans prétention!

Vous pouvez accéder à tous les articles en regardant dans le plan du site, ou en cliquant sur un mot clé du nuage…

Mais vous pouvez accommoder les thèmes et mélanger les techniques que vous avez déjà expérimentées! Surtout amusez vous c’est le secret d’une longue vie!

Amicalement, Nicole.

collectionneur

Collectionneur, chineur.

Cette semaine, nous allons nous pencher sur un autre aspect d’éveil art et nature.
Si en général, je vous propose des exercices pour améliorer vos moyens d’expression,
il est évident qu’il faut connaitre ce que l’on a envie d’exprimer!

Cette réflexion est venue à la suite d’une visite chez une dame dont les murs sont couverts de merveilleux pastels, de lumineuses  aquarelles, de pochades, et d’objets artisanaux récoltés tout au long de sa vie.

Elle m’avoua être incapable de dessiner ou de peindre mais à sa façon , en chinant toutes ses œuvres, elle a fait preuve de créativité! Car, en fréquentant les puces, les vides greniers, les salles de ventes, il est possible de réunir des petites merveilles et  la façon d’aménager sa maison est la preuve qu’elle possède un regard très affuté et un goût très prononcé pour l’art et la nature.Il s’agissait surtout de tableaux d’animaux et de paysages.

La mode actuelle, n’est plus aux accumulations mais on peut très facilement mettre en avant une ou l’autre découverte à tour de rôle. Cela vous nourrira et vous pouvez  découvrir par ce biais, quels sont vos  thèmes de prédilections.Les chineurs connaissent cela! Par exemple ils réunissent tous les chats ou les coqs…qu’ils rencontrent dans différentes techniques.L’important dans cette recherche est de ne collectionner que des coup de cœur! Ce n’est pas la valeur monétaire qui compte mais la valeur que vous lui donnez.

Les musées ont été nourris grâce à des collectionneurs qui ont fait don de leur vivant ou après leur mort de tout le lot! S’ ils n’avaient pas existé, des artistes auraient eu beaucoup de mal à  se faire connaitre! Les artistes eux mêmes achetaient à leurs copains des travaux réalisés  avant qu’ils ne soient connus.

A présent, les vides greniers apparaissent dans tous les coins , les salles de ventes , et les puces vous permettent d’acquérir  pour un somme modique,  de bonnes études, c’est à vous et à votre nouveau regard de voir si cela vaut la peine de se le procurer! La signature importe peu, c’est la qualité du travail et surtout l’émotion que vous ressentez face à ce dessin ou à cette peinture qui est primordiale. Ensuite, comme autrefois, vous pouvez essayer de copier l’œuvre, pour comprendre comment l’artiste à procédé, ou faire à sa manière… Picasso étudiait les anciens et s’en inspirait car ne croyez pas que les idées vous tombent du ciel, elles se nourrissent de l’air du temps et de votre histoire personnelle!

Voici les propos d’un professeur chineur: Béla Gömör est toujours à l’affût pour  trouver et présenter les maîtres inconnus de l’art hongrois.

J’adore acheter soit aux marchés des puces soit lors des ventes organisées par des galeries des peintures ou des dessins dont l’auteur m’est totalement inconnu.Mon but n’a jamais été de thésauriser, de considérer la valeur marchande des œuvres. Ce qui m’intéresse le plus, c’est de chiner librement, sans contraintes, sans préjugés et de trouver des œuvres qui me plaisent. A la question de savoir comment il présente ses trésors sur les murs de sa maison, le professeur répond qu’il les change assez souvent au gré de ses humeurs et de ses envies…

Si toutefois vous n’avez pas ce goût de collectionner ou pas les moyens, rien ne vous empêche de faire une recherche sur internet pour récolter des images qui représentent vos tendances: cette recherche vous permettra également de voir ce que vous n’avez pas envie de faire!

La collection de bulbes ou de variétés  de plantes peut vous attirer: cela fera de bons modèles plus tard!

 

 

Voici un lien utile: http://vide-greniers.org

Bonne semaine et n’hésitez pas à faire des commentaires afin de me faire part de vos envies!

L’art du pinceau

L’art du pinceau:

En Chine, apprendre l’art du pinceau se fait de maitre à élève et l’étudiant est très respectueux des traditions. En Occident, on a l’impression que respecter des principes empêche la création artistique!

Il est évident que si vous avez du mal a utilisé un outil, il est très difficile d’être libre de s’exprimer: avant d’écrire sa pensée, il a fallu apprendre à manier le crayon et les mots pour pouvoir composer des phrases correctes ayant du sens!

En dessin et peinture, c’est la même chose, si vous ne pouvez pas vous servir d’un crayon ou d’un pinceau ,comment faire passer votre pensée sur le support?

Ensuite, il faudra apprendre à utiliser les couleurs, à composer dans un espace…

Pour en revenir à la Chine, les apprentis découvrent six principes de bases qu’ils étudient jusqu’à ce qu’ils soient prêts pour l’expression personnelle.Et voici le premier:

De l’esprit de la peinture et du rythme de la vie.

Chaque coup de pinceau reflète l’âme de l’artiste,traduit son énergie vitale. Une peinture décrit la forme du modèle, décrit la réalité apparente mais exprime également sa force intérieure.

Commencer par observer attentivement le sujet afin de rendre dès le premier trait de pinceau l’énergie qui s’en dégage.

 

Et pour cela je suggère de bien commencer cette année, en travaillant le coup de pinceau!

 

Allez couper des petites branches d’arbres ou d’arbustes dans la nature  et revenu à la maison, installez les sur une feuille blanche afin de bien les observer.

Le matériel:

  1. pinceau
  2. Aquarelle(sépia)
  3. feuille de dessin A4
  4. règle et crayon
  5. deux récipients d’eau
  6. une palette

 

 

 

  • Dessiner quelques portées avec le crayon et la règle afin de bien s’entrainer.
  • Ensuite, poser une feuille entre les lignes, bien regarder et d’un trait pointe- appui- pointe respecter au mieux le modèle.
  • Poser un fruit , bien regarder et d’un coup de pinceau dessiner le fruit.
  • Faire plusieurs lignes
  • En dessous vous pouvez faire un brin d’olivier par exemple après l’avoir bien regardé!

Voilà le premier exercice qui vous apportera une plus grande dextérité avec le pinceau et un autre regard! Cette fois , l’aquarelle sépia a été choisie, mais vous pouvez le faire avec de l’encre de Chine. Nettoyez bien votre pinceau après! Des valeurs différentes  sont obtenues et c’est très bien ainsi! Un moment d’attention qui apporte une certaine détente! regardez ci dessous un travail d’un enfant.