Un autre regard

Un autre regard

C’est article de réflexions participe à un festival organisé par la plateforme devperso.org. Pour ce mois-ci le thème que propose Philippe  du blog apprendresursoi-et-avancer.com est :

Question de point de vue : changer de regard pour avancer

eveil-art-et-nature.com ne pouvait pas ne pas participer car le slogan de ce blog est

Un nouveau regard pour plus de liberté d’expression!

La plupart d’entre vous pense qu’il faut être doué pour s’engager dans une pratique artistique! Et bien je ne partage pas ce point de vue après de nombreuses rencontres. Ce qu’il est nécessaire, c’est d’ être motivé car sans cela pourquoi s’astreindre à des heures de  pratiques!  Il faut également dépasser le blocage qui s’installe dès que l’on parle d’activités artistiques: ceci n’est pas pour moi, je dessinais mal enfant, et les mauvais souvenirs  vous assaillent…Peinture d'enfant

J’ai vu beaucoup de parents redécouvrir le plaisir de peindre pendant  des stages où un des parents était tenu d’accompagner l’enfant inscrit. Curieusement, avant ce stage, ils ne se donnaient jamais le droit, ni le temps de prendre un feuille de papier et de dessiner. Pourtant c’est un beau moment de partage avec ses enfants ou petits enfants…Une heure d’activité peinture passe très vite!

Mais pourquoi un autre regard!

Et oui, depuis que nous sommes tout petit, on nous montre des objets echaise et chatt le nom qui s’y rapporte est automatiquement collé dessus et s’installe dans notre mémoire. Par exemple: voici une chaise avec quatre pieds, et voilà que quand nous voyons une chaise, nous ne la regardons qu’un instant et l’étiquette chaise  s’affiche dans notre tête. Mais si vous posez votre attention, et que vous la regardez bien, peut être que vous ne voyez que trois pieds!

Premier enseignement: Changer notre regard permet de mettre toute notre attention sur les choses! Nos pensées occupent tellement de place dans notre tête que nous ne voyons pas ce qui est mais ce qu’on croit qui est…

Pour apprendre à dessiner ce que l’on voit, qui me semble un passage obligé avant de dessiner ce que l’on veut, il existe une technique que Betty Edwards a développé dans un livre qui permet de gagner des années de pratique…Dessinez avec le cerveau droit. Une de mes élèves a transformé son regard et en quatre séances pouvait rendre un portrait d’elle même très ressemblant! Ce qui n’est pas le plus facile, vous en conviendrez?oiseaux noirs et blancs

Dès la classe de CP,   cette méthode peut être pratiquée et les enfants sont éblouis par leurs productions. Car s’ils prenaient plaisir à faire des dessins que nous admirons tous dès trois quatre ans, quand ils grandissent, ils ne sont plus contents quand ils voient que le dessin de la chose et la chose ne se ressemblent pas. C’est une étape normale. En art, au Moyen Âge, les dessins correspondaient à un idée et non pas à la réalité. Durant la Renaissance les artistes ont redécouvert le moyen de transmettre l’image de la réalité.  En 2013, ce n’est plus obligatoire de le faire, car avons tous les choix!

Mais le choix et la liberté sont donnés lorsque nous possédons les moyens . Et pour cela, il faut changer notre point de vue sur l’apprentissage des techniques de dessin peinture. Changer notre regard prend un instant, pratiquer une technique demande de l’expérience afin d’oublier celle ci pour prendre plaisir, exactement comme quand on apprend à conduire!

Eveil-art-et-nature a été conçu pour aider l’apprenti à expérimenter toutes sortes de techniques. Et même si vous ne devenez pas un artiste, vous prendrez du plaisir à vous exprimer grâce l’expression artistique!collage 1

Le mélange des couleurs, la façon de poser le pinceau s’acquièrent par l’expérience et quand on apprend, il faut rester humble et ne pas vouloir faire un chef d’œuvre tout de suite…de très bonnes surprises peuvent arriver et vous vous dites alors: c’est  bien moi qui  ai réalisé cela? La confiance s’installe et vous avez envie de recréer une autre bonne surprise. Mais plusieurs ratages ne doivent pas vous décourager. C’est cela l ‘apprentis-sage!

Deuxième leçon: Imaginez les heures d’expériences des artistes qui consacrent toute leur vie à leur art, et vous deviendrez moins exigeant…C’est pourquoi le premier bénéfice c’est apprendre en s’amusant sans chercher le résultat!

Voilà pour la technique mais que peindre ou dessiner? Trouvez un thème qui est cher à votre cœur, cela sera plus motivant! Ou donnez vous des défis tels que « Exprimer mes sentiments » ou « mettre en images mes rêves » ou…cela vous appartient. Pourquoi peindre si l’on ne veut rien montrer ou se montrer car ce n’est pas forcément pour les autres. Le bienfait de l’expression artistique est de se découvrir et mieux se connaitre!

L’expression artistique est un moyen pour prendre du recul sur notre façon de voir  les choses et de faire également! elle permet également de travailler sur des objectifs pour changer certains penchants!

Collage n°2Pratique pour tous:

Découpez dans les revues des images pour composer un tableau sur un thème choisi par exemple « L’atmosphère de cette nouvelle année » et vous serez surpris du résultat! Vous pouvez l’encadrer si vous vous êtes appliqué à le rendre artistique. Pour cela il vous suffit d’une paire de ciseaux, de quelques revues et d’un bâton de colle.

Vous êtes créateur !

Je vous souhaite le meilleur pour cette année ainsi que plein de la créativité!signature

 

 

 

 

:

 

 

L’olivier, symbole de paix

A l’approche des fêtes ou de la fin du monde, voici un article sur l’olivier, symbole de paix! Le symbole de la Colombe tenant un rameau d’olivier tient son origine dans la Bible.
Elle est l’oiseau envoyé par Noé. Signe que les eaux se sont retirées de la terre après le déluge, grâce au rameau d’olivier qu’elle rapporte dans son bec .(Genèse,8,13).
Le retour de la colombe sur l’arche indique le début de la paix sur terre où hommes et animaux peuvent de nouveau prospérer.

C’est le moment de la récolte dans le midi et les moulins travaillent à plein temps.

Peut être, la neige recouvre t ‘elle la campagne chez vous, mais ici, le soleil brille dans le ciel d’azur, c’est pourquoi cette région s’appelle la côte d’azur, les anglais et les russes y venaient en villégiature l’hiver!

 

 

De grandes toiles de jute recouvrent le sol et les cueilleurs gaulent l’arbre afin de faire tomber les fruits sur ces toiles. Les olives sont parfois vertes, parfois violettes, certaines sont reluisantes d’autres fripées. Mais il faut en recueillir un minimum de150kgs pour pouvoir commander au moulin une piste afin de s’assurer d’avoir l’huile de sa récolte.

Les enfants des écoles de Nice ont la chance de pouvoir aller visiter un moulin ouvert aux particuliers pendant la saison.Je leurs propose à cette occasion de parfaire la manipulation du pinceau et l’apprentissage de la couleur aquarelle avec cet exercice très simple, à la portée de tous et qui amène un sentiment de tranquillité!Ce dessin a été réalisé par un jeune enfant

Passez de bonnes fêtes!

Sculpture pour Noël

Sculpture

Depuis le début de ce blog, nous avons vu ensemble plusieurs techniques artistiques, telles que le crayon, le fusain, la plume, l’encre, l’aquarelle, la gouache, l’huile, l’acrylique ,la peinture à l’œuf, la peinture à la caséine etc…toutes ces techniques sont utilisées sur des supports différents. Le dessin et la couleur sont souvent des moyens de créer l’illusion des trois dimensions. Pour revoir  ces articles, vous pouvez aller dans le plan du site  ou cliquer sur les mots clés à droite.

La sculpture elle, s’exprime en 3D

C’est avec une histoire reçue de Christian Godefroy dans ses pensées positives que je commencerai cet article afin de lui
rendre hommage car ses pensées sont toujours avec nous!   http://www.club-positif.com/

Depuis qu’il était petit, Michel di  Lodovico n’avait d’yeux que pour les sculptures dans les églises, les bustes  de madone et les chérubins de marbre.  Cette obsession lui avait permis de  survivre à bien des malheurs.

Ses parents étaient pauvres et, s’il  n’avait été le plus talentueux de tous  les jeunes apprentis sculpteurs du village,   jamais il n’aurait obtenu une bourse pour  suivre des cours en ville.

Mais, orphelin à 15 ans, il avait dû  brader son talent pour survivre en  taillant des stèles funéraires chez un  artisan florentin. Le soir, épuisé par le travail, il  trouvait encore la force de suivre des cours chez Domenico, le célèbre  sculpteur.  Mais celui-ci mourut avant que Michel  n’ait pu obtenir de lui une lettre de  recommandation pour exercer son art,  comme ‘était alors la coutume. Le jeune sculpteur dut accepter les  besognes les plus viles et supporter  encore deux longues années la honte de  n’être qu’un petit paysan inconnu du  public. Parfois même il devait mendier  pour ne pas mourir de faim.

Cependant, dès qu’il avait un moment,  il se faufilait dans les églises ou les  chapelles, pour admirer les sculptures  et apprendre dans leurs lignes, leurs
courbes et leurs rotondités les  derniers secrets de son art.Un soir, alors qu’il était en extase  devant une madonna col bambino dans l’église de Santa Maria Novella, il eut  une illumination et comprit ce que d’autres n’avaient pas même entrevus.
A partir de ce jour, il se mit à  sculpter les plus belles pièces que  l’art ait jamais comptées. Il devint  alors célèbre dans le monde entier,  sous le nom de Michel Angelo.

Quand, à la fin de sa vie, son  apprenti lui demanda quel était sa  définition de la sculpture, Michel  Angelo lui sourit et dit :    – Je vais te répéter ce que les anges  m’ont conseillé ce fameux soir dans une  église de Florence. « Prends un bloc de  marbre et taille tout ce qui ne fait  pas partie de la statue. »

—————————————
Au fond, la vie agit avec nous comme  Michel Ange avec ses statues : elle taille tout ce qui ne fait pas partie  de la sculpture. Si on a de la chance,
elle nous réduit à une sorte d’être  fondamental, meilleur, plus pur. Dans le cas contraire, elle taille dans le  vif et nous blesse.

S’attaquer tout de suite à un bloc de marbre est réservé  à seulement quelques- un d’entre nous! En général, l’initiation se fait grâce au bloc d’argile que l’on peut creuser.

 

Une autre façon de travailler la 3D est de modeler en ajoutant du volume ou en assemblant des bouts de bois, de métaux, des pierres…C’est un bon moyen pour commencer.

Voici ce que fait parfois mon ami  sculpteur Jim Ritchie dont vous pouvez voir les œuvres sur son site Jim Ritchie Sculptor .

 

 

 

 

Son thème de prédilection est la femme, taillée dans le marbre ou coulée en bronze, parfois polie d’autrefois patinée…

Autrefois, quand les marées rapportaient les os des grillades, à l’époque autorisées, il assemblait ces os transformés par la mer et les collait afin de créer un animal ou un personnage. La maquette sert de modèle afin d’être coulée en bronze dans les fonderies de Pietra Santa. Ci dessus  quelques photos de ces maquettes et la réalisation  en bronze patiné.

Je propose cette fois de créer un animal en bois afin de décorer le sapin de Noël, en vous y mettant tout de suite, vous serez très fier de vous et c’est à la portée de tous.

 

 

 

 

Une  promenade dans les bois pour trouver les matériaux…

Une petite scie pour couper le bois, un canif pour affûter, une perceuse, un foret pour percer les trous , un peu de colle et le tour est joué. Suivant les proportions de l’animal, ce sera plus ou moins équilibré. Vous pouvez vous aider d’une photo pour modèle. et quand à la  taille, toutes  sont possibles, allez y à la tronçonneuse si vous en avez une! Bon amusement!

Histoire d’une mouche

Histoire de mouche

Cet article est consacré à cet insecte que peu de monde apprécie! Mais voilà, lors d’une hospitalisation où je me croyais morte, une mouche s’est posée sur mon nez. Je l’ai sentie et j’ai ressenti  la vie en moi! Depuis, j’accepte que cet animal fasse partie de ma vie!

Pour vous mettre en condition, voilà une petite histoire qui me fait bien rire!

Mais que vient faire cet insecte dans un blog consacré à l’art? Pour la nature, d’accord, mais la mouche dans l’art?

Il faudrait remonter à Giotto,  qui s’intéressa non plus à l’au-delà, au spirituel, à la vie future, mais à celui, beaucoup plus matériel, de la vie présente.  L’artiste  ouvre pour la première fois les yeux sur le monde visible et s’efforce de le  représenter.C’est le début de la Renaissance qui va nous donner les clés de la représentation en trois dimensions. Vous pouvez vous rendre sur l’autre blog « Petite histoire d’art » qui résume les périodes de l’histoire de l’art et propose des exercices se rapportant à elles.

Voici une anecdote racontée par Vasary sur ce peintre italien: Giotto
« On rapporte que Giotto, dans sa jeunesse, peignit un jour d’une manière si frappante une mouche sur le nez d’une figure commencée par Cimabue que ce maître, en se remettant à son travail, essaya plusieurs fois de la chasser avec la main avant de s’apercevoir de sa méprise. » Même si cette histoire est fausse, elle nous montre le début du regard sur le réel des artistes après le Moyen Âge.Cette mouche  joue d’abord le trompe-l’oeil afin de démontrer la virtuosité des peintres.

Ensuite, elle devient le symbole de la corruption dans les nombreuses vanités où le crâne  de mort et les fruits périssables sont représentés.

Le portrait animalier s’accommode  de la représentation de l’insecte, regardez et comparez le tableau  du début et celui ci: lequel est le plus vivant ?

Ce tableau est réalisé sur un toile de lin naturelle, à l’huile.

 

Bonne semaine

 

Histoire de guérison

Histoire de guérison grâce à l’expression

Je participe à l’événement « histoire de guérison » dans le cadre de la croisée des blogs dont voici l’adresse. Ce mois-ci c’est Hannah l’organisatrice, du blog « forme santé idéale »

Chaque semaine, je vais chez une amie afin de peindre et dessiner ensemble comme je vous le recommande sur ce blog.

Un jour, je l’ai  trouvée en mauvais état, elle ne pouvait même plus avaler un verre d’eau! Cela faisait quelques semaines que sa relation amoureuse se dégradait et sa santé également.

Généralement, elle peignait avec précision et très doucement, mais ce jour là, elle a prit une toile, de la peinture et dans un grand geste, elle a saisi  son pinceau avec  vigueur et a exprimé ce qu’ elle le ressentait.

Ensuite après avoir regardé le résultat, elle a décidé de faire une trilogie et voici comment elle la présente.

Premier tableau: le volcan m’a presque avalée.

Deuxième tableau: déjà partie dans le fond du cratère!

Ce travail qu’elle a placé second dans la trilogie était en fait le premier jet…voilà ce qu’elle dit: déjà partie dans le cratère par une spirale mortelle.

Troisième tableau: j’ai survécu et domine la situation.

Ensuite pour mettre toutes les chances de guérison de son côté, mon amie a écrit une lettre où elle a décrit toutes les rancunes et humiliations ressenties, sans rien omettre, dans sa langue maternelle à l’adresse de son partenaire et ensuite,  a brûlé cette lettre et jeté les cendres à la mer ( dans les toilettes cela marche aussi!)! et miracle! elle a poursuivi sa relation qui s’est apaisée car elle n’a blessé personne mais elle a évacué le poison qui s’était accumulé au fil du temps…et l’appétit est revenu immédiatement!

Tout cela se passe dans le corps, dans la tête, dans le coeur !

Cette histoire courte pour vous rappeler que  des outils sont à notre disposition pour nous exprimer sans faire de dégâts autour de nous…

Et n’oubliez pas que la méditation peut nous aider à  devenir plus conscient et à faire des choix:http://eveil-art-et-nature.com/mediter-voir-en-conscience/

Bonne semaine et exprimez vous dans les commentaires, si vous voulez.

Ombre et lumière

Ombre et lumière

Avec l’arrivée de l’automne et le raccourcissement des journées, vous pourriez vous posez la question sur l’importance de la lumière en peinture!

 

Si la lumière est indispensable pour la vision des couleurs, l’ombre permet de créer l’illusion de la troisième dimension. On attribue à Giotto, un peintre italien de la fin du Moyen Âge, la redécouverte de cet art disparu pendant plus de mille ans! Il réalisa des fresques illustrant des figures symboliques donnant l’illusion de la sculpture en ronde bosse…art très utilisé par les imagiers des cathédrales du Nord. Pour plus d’informations vous pouvez voir le dernier article de petite histoire d’art

La notion de clair obscur a connu beaucoup de succès avec des ombres très foncées. Grâce à l’invention du tube de peinture, pratique et ne nécessitant aucune préparation, les peintres de plein air, avec l’école de Barbizon ont étudié sur le motif, la couleur de l’ombre et des reflets. A partir des impressionnistes, la relation de la couleur avec sa complémentaire a pris toute son importance. Pour en savoir plus, vous pouvez vous inscrire ci contre pour recevoir un PDF traitant de ce sujet. N’ayez aucune peur,  car je ne dévoile à quiconque votre adresse mail!

 » Propriétés des couleurs et leurs effets  « 

Noir et blanc

Par quels moyens donner l’illusion de la 3D, faut il nécessairement utiliser de la couleur? Nous voyons bien que non, les valeurs suffisent. Notre ordinateur nous permet d »accentuer les contrastes dans la rubrique »luminosité/contraste » et si  nous pouvons enlever la couleur en enlevant la saturation, nous conservons l’illusion du volume.

Un crayon ou un stylo feutre permet de  suggérer l’espace. Avec des traits plus ou moins proches, ou grâce à leurs directions ou encore par la connaissance de la perspective.

L’emploi des valeurs permet cela…et voici quelques exercices aux feutres noirs pour éduquer la main et réfléchir sur l’utilisation de l’illusion en dessin peinture.

Je vous propose de passer une bonne semaine, de récolter les feuilles et les fruits d’automne…regardez celle ci! Elle n’est pas plate, l’ombre portée nous l’indique et les nervures sont à la fois sombres et claires!

Techniques artistiques

Techniques artistiques

Les arts plastiques comportent un grand nombre de techniques différentes:techniques artistiques

Avec l’automne, les fruits du jardin peuvent être une source d’inspiration ou un thème intéressant pour expérimenter diverses techniques apprises …

Les étiquettes de confitures peuvent apporter une motivation comme ci dessous:

 

 

 

 

Voyez la fierté de mon petit-fils derrière les pots de confiture de figues!

 

Les étiquettes auraient pu être plus petites, mais l’imprimante que j’avais ne le permettait pas…mais vous pouvez trouver un programme spécial étiquettes!

  1. Cueillette des fruits
  2. Aquarelle d’un fruit
  3. Fabrication des confitures
  4. Impression des étiquettes

A vos confitures! Si non vous pouvez vous rendre sur l’autre blog « Petite histoire d’art » afin de voir l’exercice de la poire façon vitrail proposée suite au résumé des périodes du XIIe et XIIIe siècles et n’oubliez pas de me laisser vos questions et impressions!Bonne semaine …

 

Paysage à l’acrylique

Paysage à l’acrylique.

Les vacances d’été permettent à beaucoup d’entre nous de découvrir de nouveaux horizons, car même si la région que nous habitons est merveilleuse, l’habitude nous empêche de voir le sublime du paysage qui nous entoure!

Mais, même si vous ne voyagez pas, essayer de regarder avec un œil nouveau ce qui vous entoure et sélectionnez, comme un caméraman, quelques points de vue intéressants. La photo est un moyen de redécouvrir les petits coins oubliés…

 

En lisant le mémoire de projet et de philosophie de ma voisine Laurianne Lebret  » Marcher, randonner, s’évader… » j’ai eu envie de retrouver ce regard du randonneur qui découvre pour la première fois un coin de nature’. Et voici un extrait de son fascicule :

Le paysage est une étendue de pays que l’on voit d’un seul point de vue, d’un seul aspect. C’est un fragment de nature. On contemple la nature car elle est sublime. Ainsi paru en 1756 , en Angleterre, la Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du sublime et du beau d’Edmud Burke, où se trouvait défini un des fondements de l’esthétique romantique. Il analyse les émotions suscitées chez le spectateur. Caspar David Friedrich (1774- 1840) grand maître de la peinture de paysages romantiques: pour lui le sublime résidait dans l’interpénétration intime de l’homme et de la nature,dans la capacité qu’à l’individu de se mesurer avec la grandeur infinie de la nature, tout en prenant conscience de sa propre fin.

Pour lire l’étude  du tableau: Le voyageur contemplant une mer de nuages, très connu, cliquez sur le titre…Il introduit l’homme dans son tableau!

Pour cet article, je vous propose d’expérimenter l’acrylique, mais un paysage peut se faire à l’aquarelle, à la gouache (recommandé pour les enfants)ainsi qu’ à l’huile, plus approprié pour les grands car les dégâts peuvent être irréversibles.

Technique: Les peintures acryliques.

Elles se présentent sous forme de tubes, de pots en plastique, de bouteilles en verre de tailles variées. L’acrylique se dilue à l’eau.Le liant est une émulsion de fines particules de résine qui forme, après séchage,  un film solide, résistant à l’eau, qui ne jaunit pas, ne durcit pas, ne fissure pas. Son apparition, dans les année 1950, ne permet pas  connaitre les réactions dans le temps, après des siècles!

Les outils se nettoient facilement à l’eau chaude de préférence avant que la peinture ne sèche! Sinon , il existe un diluant. Pendant le travail, laissez toujours vos pinceaux dans l’eau!

Comme palette vous pouvez prendre du plastique , une assiette de porcelaine ou une plaque de verre sous laquelle vous mettez un papier blanc . La peinture ,une fois sèche s’enlève comme un film plastique: évitez de boucher vos éviers!

Les peintures acryliques permettent une grande diversité d’aspects: couvrantes ou transparentes, en pâte, appliquées au pinceau,au rouleau, à la spatule,en glacis, vaporisées…L’avantage et l’inconvénient: elles sèchent très rapidement! Cela permet de travailler en couches superposées sans délais mais oblige à travailler rapidement.

  • Les couleurs:

Les trois couleurs primaires plus un blanc et un noir suffisent pour commencer mais il existe un grande diversité de nuances.

  • Les supports:

Toutes surfaces non grasses peuvent servir et en cas de matériau très absorbant une couche de Gesso ou de Caparol sera utile voir l’article précédent: supports et châssis!

  • Les outils:

Tous les types de pinceaux conviennent ; il faut faire très attention de ne pas les abimer en les laissant sécher donc je renouvelle mon conseil, laisser les dans l’eau tout le temps du travail, il existe un outil qui permet de les pendre sans qu’ils se courbent dans le fond du récipient. Pour les  grandes surfaces,ou les aplats, le rouleau peut être utilisé.Le ruban adhésif de masquage peut être utile.

Le plus difficile pour ce thème est le cadrage et la composition! Car il ne suffit pas de poser des couleurs, il faut choisir le format adéquat et placer les éléments afin d’obtenir l’effet désiré! Cela demande une étude particulière mais je vous engage à faire quelques essais afin de découvrir par vous même les difficultés.

Poser des personnages , des animaux ou un avant plan permet de rendre le paysage plus vivant… A vos pinceaux!

Vous pouvez m’écrire dans les commentaires pour demander ce qui vous questionne!

 

Supports et chassis

Supports et châssis

Comment choisir le support qui convient le mieux?

Depuis la création de ce blog,vous avez découvert plusieurs techniques telles que: dessin au crayon, au fusain, aux trois couleurs, aux crayons aquarelles,  peinture à la gouache, à l’aquarelle, à l’œuf, à la caséine, à l’huile…pour retrouver facilement ces articles, il suffit d’introduire le mot clé qui vous intéresse dans (recherche) dans la colonne de droite.

Je vous recommande d’essayer ces différents moyens afin de voir lequel vous correspond le mieux, sachant que l’on ne peut pas trop faire l’impasse d’apprendre à dessiner si vous voulez être libre! A ce propos, je vous conseille le blog de mon collègue Roy Pallas: http://www.blog-le-dessin.com/ qui est très complet pour  apprendre le dessin.

Toutes sortes de papiers sont à votre disposition et si vous  n’êtes pas trop riche, rabattez vous sur les papiers et cartons d’emballage, qui offrent une grande diversité de tons.

Pour le crayon, tout peut convenir,pour le fusain, privilégié un papier avec du grain, aux trois couleurs, la couleur du papier est importante, pour les crayons aquarelles, il faut un papier qui supporte d’être mouillé, sans se trouer!

Supports pour peinture:

Peinture à la gouache: du Canson et des cartons (voir chevaux ci dessous)

 

 

Peinture à l‘aquarelle: investissez dans un bon papier : le grain, et l’épaisseur comptent. Vous pouvez le tendre sur un châssis comme indiqué dans l’article poisson à l’aquarelle

Vous pouvez également aller voir sur ce blog: Passion aquarelle

 

A l’œuf, sur un support rigide, ou sur du bois préparé. voir l’article sur la peinture à l’œuf

A la caséine: support rigide , carton fort. Voir l’article sur la peinture à la caséine.

A l’huile: Carton, papier spéciaux, châssis tendus de toile. Vous pouvez tendre vous même la toile de votre choix et ensuite l’enduire de Gesso qui est blanc et peut être coloré . c’est une base de résine acrylate.Le Caparol peut également servir pour la préparation des supports. Il offre l’avantage d’être transparent et laisse apparaître la couleur du lin par exemple:

La peinture à l’acrylique peut se faire sur tous les supports, sèche  rapidement et peut même servir de support à l’huile!

Nous verrons cette technique dans un prochain article! En attendant la rentrée, je vous souhaite de bonnes créations! Et laissez moi vos messages afin que je connaisse vos désirs…Nikih

 

le cerveau en arts plastiques

Le cerveau en arts plastiques

Après un temps de vacances propice à la réflexion et au recul, je reprends la publication d’articles en vous proposant sept points à clarifier si vous désirez pratiquer un activité  d’arts plastiques.

acrylique Nikih

En regardant l’autre soir,  E=M6 « D’incroyables talents » décryptés par la science, le scientifique a dit que l’œil des artistes est comme  celui de n’importe qui ,mais c’est son cerveau qui est différent :  l’apprentissage et les essais multiples l’ont  transformé et  un autre regard est apparu…

Alors pour tous ceux qui s’imagine que dessiner et peindre est un don voilà un argument  qui permet de réfléchir! A la place de don, je pencherai plutôt pour un goût pour cette activité qui fait que forcément le regard va être différent et permettre au cerveau de se modeler.

Si vous n’avez aucun plaisir ou aucune envie de dessiner, vous ne seriez pas sur ce blog! Alors,voyons ce qui vous permettra de faire évoluer vos dessins et vos peintures: prenez une feuille de papier et de quoi écrire et répondez sincèrement à ces questions…

1)La motivation: réfléchissez quelques minutes au pourquoi vous voulez continuer  cet apprentissage?

2)Combien de temps avez vous a consacrer par semaine à cette activité?

3)Dans quel cadre allez vous pratiquer? Ne me dites pas que vous n’avez pas de place, si vous avez un endroit pour manger, vous avez assez d’espace pour dessiner, vous pouvez choisir de le faire à l’extérieur également, cela peut être à la terrasse d’un café, sur un banc public où n’importe où ailleurs!Vous pouvez également choisir de vous inscrire dans un groupe qui pratique cette activité!

4) Avec qui? Parfois, au début c’est plus amusant de démarrer avec une amie qui partage les mêmes envies, cela stimule et c’est une forme d’engagement! rien ne vous empêche, une fois un travail commencé, de le terminer seule!

5)Quelle méthode? Ce blog vous permet de faire différents exercices évolutifs…Vous pouvez grâce aux archives démarrer au début…Mais vous pouvez également acheter un livre qui montre des exercices, l’important c’est de les faire!

6)Quelle technique? Pour choisir une technique, il faut la connaitre et pour cela, l’expérimenter…C’est pourquoi, ce blog ,voir le plan,vous emmène dans différentes directions. Mais la base est toujours la même: Le dessin, la connaissance des valeurs, des couleurs, de la ligne pour la composition. C’est un apprentissage qui demande de la  constance. C’est pourquoi, il vaut mieux être motivé!

7) Un minimum de moyens: Au début, il n’est pas nécessaire d’acheter des outils hors de prix! Plus tard quand vous vous spécialiserez dans une technique, là, n’hésitez pas a acheter les meilleurs pigments, les meilleurs supports, et le résultat se verra. Mais vous pouvez dessiner sur du papier recyclé tel que papier d’emballage ou sur un rouleau de tapisserie et peindre sur du carton d’emballage également: il y en a de toutes les couleurs et de tous les formats!

Ces sept points clarifiés dans votre esprit, il faut à présent passer à l’acte ! Car ce n’est pas en lisant seulement, que votre regard et votre habileté manuelle vont s’aiguiser!Alors je vous recommande les articles qui parle du cerveau droit  cliquez dans les mots- clefs , colonne de droite de ce blog.

Voulez vous savoir  utilisez le cerveau droit ou le gauche? Les deux sont utiles pour dessiner et peindre!

Si vous voyez tourner cette danseuse dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est que vous utilisez votre cerveau droit.
Si vous la voyez tourner dans l’autre sens, vous utilisez le cerveau gauche.

Prenez votre crayon et au travail!