Le dessin d’un arbre

Dessin d’un arbre.

L’année des forêts 2011 est terminée, mais Yann Arthus-Bertrand nous a laissé un film formidable sur les arbres à voir et à revoir! La vidéo Youtube est à la fin de l’article!

 Technique: feutres noirs. Support: papier.          Après avoir étudié dans le dernier article, l’art du  pinceau à la chinoise, voici une alternative moderne qui permet  une grande diversité de graphismes. Le dessin d’un arbre aux feutres!

     Très pratiques en voyage et pour les croquis, les feutres noirs ou de couleurs, donnent de très bons dessins qui vont à l’essentiel.Il en existe à présent une grande variété  avec plusieurs sortes de pointes.  Feutres aquarelles également! Comme pour les pinceaux, il est utile d’avoir un fin, un moyen et un gros. Quand aux pointes dures ou flexibles, c’est à vous de les expérimenter et de choisir ce qui vous convient le mieux.

Le thème de l’arbre!          A cette époque hivernale, la charpente de l’arbre est facile à voir et c’est cela qui va nous permettre de l’étudier. Si vous vous promenez dans la campagne, les modèles ne manquent pas. Posez votre regard et croquez quelques arbres sur un carnet de voyage par exemple!

   Remarquez comment s’élève le tronc, y a t il des racines apparentes, d’où démarrent les branches? Comment se terminent elles?

Une fois rentré à la maison, je vous propose un autre exercice sans modèle à présent:

Sur une feuille , posez votre pointe de feutre noir et, sans soulever une seule fois la pointe du papier, construisez un arbre imaginaire, laissez vous aller, laisser courir la pointe sans réfléchir et attendez de voir le résultat sans jugement…Une très bonne façon de devenir plus créatif et plus décontracté!

Voici un extrait de conversation entre Picasso et Matisse:Picasso: Il faut chercher quelque chose qui se développe tout seul, quelque chose de naturel, de pas fabriqué, que ça se déploie comme c’est, en forme de naturel et pas en forme d’art. L’herbe comme l’herbe, l’arbre comme l’arbre, et le nu comme le nu.

Les citations sont extraites d’Henri Matisse, Ecrits et propos sur l’art,

Matisse : Je vous ai montré, n’est-ce pas, ces dessins que je fais, ces temps-ci, pour apprendre à représenter un arbre, les arbres ? Comme si je n’avais jamais vu, dessiné d’arbre… Je ne me débarrasserais pas de mon émotion en copiant l’arbre avec exactitude, ou en dessinant les feuilles une à une dans le langage courant… Mais après m’être identifié à lui. Il me faut créer un objet qui ressemble à l’arbre. Le signe de l’arbre. (Picasso approuve de la tête.) Et pas le signe de l’arbre tel qu’il a existé chez d’autres artistes… Les autres ont inventé leur signe… Le reprendre, c’est reprendre une chose morte.
Picasso : Il ne faut pas imiter la vie, il faut travailler comme elle. Sentir pousser ses branches. Ses branches à soi, sûr ! Pas à elle !… La peinture n’est pas une question de sensibilité ; il faut usurper le pouvoir ; on doit prendre la place de la nature et ne pas dépendre des informations qu’elle vous offre. (Un silence.)
C’est pour cela que j’aime Matisse. Entre lui et moi il y a notre œuvre commune pour la peinture : quoiqu’on veuille, ça nous lie.
M. (souriant) : Si tout le monde faisait son métier comme Picasso et moi faisons le nôtre…
Les citations sont extraites d’Henri Matisse, Ecrits et propos sur l’art, Herman, 1972, et de Pablo Picasso, Propos sur l’art, Gallimard, 1998.

Picasso faisait souvent cet exercice du trait ininterrompu.

Il disait: Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire?

 

Et comme promis voici la vidéo Des forêts et des hommes!
Bonne semaine à tous et à vos feutres!

18 réponses à “Le dessin d’un arbre

  1. Bonjour Nicole,

    Je ne sais pas pourquoi mais les arbres sont l’une des choses que je préfère dessiner depuis toute petite. J’aime beaucoup les arbres « arabesques » !

    L’autre jour je suis tombée sur une pub magnifique avec l’image d’un arbre. Dans la pub, une voix te dit de bien regarder et demande ce que tu vois. En regardant bien, les branches forment un bébé en position du foetus 🙂
    C’est magnifique ! Je ne sais pas si c’est réalisé avec ou sans trucage par contre…

  2. Bonjour Nicole,

    J’aime beaucoup les arbres. Ils représentent pour moi la force et le courage. Je vis dans un pays où la température passe de -30 à +30 durant une année (et même plus) et les arbres survivent. Ils ne rentrent pas à l’intérieur pour se réchauffer et ne cherchent pas l’ombre durant les chaleurs d’été. C’est plutôt les arbres qui nous procurent de la fraîcheur. Je les admire.

    Amicalement,

    Sco!

  3. Bonjour Nicole, je vais me laisser tenter par l’execice du trait ininterrompu, ça a l’air rigolo !

    zenie

  4. cette vidéo me fait peine à voir car elle parle de la folie des hommes et de l’étouffement de la terre par notre espèce.
    Un début d’agonie.
    il faut ressentir que l’arbre est une partie de nous-même pour arrêter le massacre ; et cela serait une nouvelle spiritualité qui ne viendra peut être pas à temps….
    A bientôt

    Elisandre

  5. Bonjour Nicole, tes exercices sont toujours aussi passionnants.
    Entre deux commentaires, c’est sympa de faire des petits tests
    comme celui de l’arbre!

  6. Bonjour Nicole,

    J’ai été interpellé par ton article puisqu’il existe des tests psychologiques en fonction des arbres que l’on dessine. Un tronc solide, des branches, des feuilles, des racines, etc., il paraîtrait que cela sert àfaire des profils psychologiques (bien que je pense que l’intérêt soit limité…)

    En tout cas, l’arbre est un vrai symbole de la Terre et un symbole de majestuosité. On doit bien évidemment les protéger et s’en inspirer 🙂

    A bientôt.
    Dorian

  7. Salut Nicole,

    Au-delà des arbres, il y a un article qui donne énormément de plaisir a être lu.
    @+
    Christian.

  8. Bonjour Nicole,
    Les arbres nous parlent sans doute beaucoup parce qu’ils incarnent l’enracinement. Comme on le dit dans la vidéo, ils vivent et se nourrissent là où ils sont. Mais au-delà de leur symbolique, ils sont tellement indispensables à notre vie.
    Les dessiner, c’est une chose, les admirer et les toucher, c’est s’imprégner de leur énergie et de leur vie. C’est vrai qu’on détruit beaucoup, mais je préfère continuer à admirer plutôt que me sentir déprimée par la destruction.
    Merci Nicole et à bientôt !

  9. Bonjour Nicole,

    Très sympa ton article sur l’arbre !
    Je vais essayer l’idée de dessiner sans relever le crayon …

    Et merci pour ces inspirations de Matisse et Picasso 🙂
    A bientôt
    Jyco

  10. Bonjour Nicole,

    Les arbres ont une énergie à partager. Lorsque j’étais bien fatigué, après mes traitements, j’allais me promener en forêt pour recharger les batteries. Là, j’enlaçais un gros arbre et je sentais mon energie revenir et parcourir mon corps.
    Comme disais Bouddha  » ne croyez en rien ce que je dis, faites en l’expérience ».
    Alors bonne promenade en forêt !
    Amicalement
    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge