Archives pour la catégorie couleur

5 conseils pour démarrer une création artistique.

Comment commencer une création artistique?

Cinq conseils choisis, résultat de plusieurs années d’enseignement d’ arts plastiques, sont proposés:

 

  1. Choisir et décider d’un thème.
  2. Se documenter et faire des photos personnelles.
  3. Essayer différentes techniques sur un même thème.
  4. Ne pas chercher le résultat mais s’activer en s’amusant!
  5. Mettre toute son attention pendant un temps bien défini.

Je voulais être peintre, mais cela m’a pris le chou! Voilà des propos recueillis par Emmanuelle Touraine de la part de Stéphane Marie qui vient de publier un livre aux éditions Chêne: Silence ça pousse.

Vous l’avez déjà certainement vu à la télé  en compagnie de Noëlle Bréham. Il dessine d’ailleurs avec des feutres les plans des jardins qu’il veut transformer! Stéphane, décorateur, a fait un choix et a changer sa vie! Sa création est son jardin!

1) Choisir et décider d’un thème:

Le monde est vaste et sa représentation également. C’est pourquoi pour être plus créatif, il faut se limiter et se donner certaines contraintes .

Il n’y a rien de pire que de partir dans tous les sens…Voyez quel sujet vous importe le plus dans ce moment de réflexion ou imaginez pour qui ou pour quoi vous allez créer. C’est  peut être un cadeau , pensez à la personne à qui vous voulez  faire plaisir et pour où , quelque chose en rapport avec ses centres d’intérêt. Ci contre le dernier cadeau offert à l’occasion de l’anniversaire de mon amie thaïlandaise. Si c’est pour vous, faites vous plaisir…

 

 

Cela ne sert à rien d’imaginer » cela est difficile ou ceci est facile ». Tout est lignes,  taches,  couleurs,  valeurs…et avec la méthode  du cerveau droit, on ne dit pas les mots qui désignent la représentation. Juste, si vous êtes débutant, il faut savoir qu’offrir un portrait de la personne risque de vous fâcher à vie avec elle…Si c’est le portrait de son chat, c’est moins grave…Pour cet article, je m’en tiendrais à la nature, sujet de ce blog mais c’est encore trop vaste, les fleurs, plus réduit et enfin ce sera le coquelicot le thème du jour! J’ai constaté qu’il se fait très rare sur les côtés des routes, seuls les talus de la voie de chemin de fer en sont couverts, qui peut me dire pourquoi? Ci dessous une œuvre d’une élève peinte à la gouache.

 

2) Se documenter et faire des photos personnelles.

 

Si vous ne vendez pas vos œuvres, vous pouvez allez chercher toutes les images que vous voulez, mais si vous commencez à bien vous débrouiller et que l’on veut vous acheter ce travail…alors, il faudra faire vos photos vous même ou cueillir les fleurs . C’est un plaisir n’est ce pas?

Savez vous ce que faisait Matisse, le matin ? Il se promenait aux abords de son atelier, cherchait des végétaux, des tissus, des poteries et composait son environnement qui allait l’inspirer dans la journée!

Ensuite, il faisait de nombreux croquis et dessins préparatoires. Ce qui m’amène au troisième conseil:

 3) Essayer différentes techniques sur un même thème.

Avant de composer une œuvre , il est judicieux de faire des  dessins, des croquis, des essais dans toutes sortes de techniques (vous pouvez essayer ses techniques grâce aux conseils de ce blog  et allez voir sur les blogs de mes collègues blogueurs grâce aux liens à droite de cette page). Par exemple, démarrer avec un monotype permet d’aller à l’essentiel , le dessin est à la base de toute composition même ce n’est pas un obligation que cela doit être exactement comme  dans la réalité!

Ci- contre une aquarelle

4) Ne pas chercher le résultat mais s’activer en s’amusant!

C’est en « faisant « que les miracles arrivent: Au début, vous vous attendez à réussir grâce à votre acharnement, à atteindre la perfection! Sachez que les artistes eux même jettent énormément de réalisations et ne gardent que les meilleures ou les mettent de côté pour les reprendre plus tard…A chacun sa méthode. On parle souvent des tourments des artistes…peut être afin qu’ils cherchent à les exprimer mais si vous voulez simplement faire un cadeau à votre amie, il est préférable de s’amuser! Cela transparaît dans le résultat.

5) Mettre toute son attention pendant un temps bien défini.

Je le répéterais souvent, accordez vous du temps car quand on crée, on ne s’aperçoit plus que le temps passe: c’est bon signe, le cerveau droit ne gère pas le temps et évadez vous de votre quotidien… cela vaut  une méditation…

Voici un bouquet réalisé à la peinture à l’œuf et à la feuille d’or par Dyane,  une amie qui est partie très vite sans avoir eu le temps de réaliser son objectif de devenir une artiste reconnue , mais elle a pris beaucoup de plaisir dans le chemin de la création! Alors, n’attendez pas, la vie passe trop vite, réalisez vos rêves!

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Echanges de compétences » organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous
sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix :
01
2345

Fleur d’avril: l’iris.

Fleur d’avril: l’iris.

Iris et Jupiter © Palais de Versailles

Cette fleur est  mythologique, car Iris est le nom d’une déesse grecque, messagère des dieux, parée  d’une robe chatoyante et moirée dans les couleurs de l’arc en ciel.

 

Historique également, fleur de France car elle fut sacrée ‘fleur de Louis’, puis ‘fleur de lys’ et sa légende remonte à Clovis! Sa présence dans le marais  indiqua un passage à gué. Clovis et son armée furent sauvés.Cet iris pseudacorus deviendra l’emblème des rois de France.

Picturale, car les primitifs flamands, Van Gogh ou

“Iris,” painted by Vincent Van Gogh in 1889 (COURTESY NATIONAL GALLERY OF CANADA)

Monet , (voir la tête dans les nuages) ont pris pour thème cette fleur.

Officinale,  car ses rhizomes ont des vertus diurétiques, apéritives, et toniques.

Cosmétique, pour le parfum et pour la fabrication  de la poudre de riz!

Weleda par exemple a misé sur son rhizome pour son pouvoir hydratant.

Et enfin botanique car ses espèces et ses variétés sont infinies: espèces spontanées, hybrides, rhizomateuses, bulbeuses, barbues, sans barbe…Les iris conviennent pour les plates bandes,les rocailles. Des premiers redoux de l’hiver, jusqu’aux frimas de l’automne, les plants produisent une succession de floraisons très riches en couleurs. Un monde de couleurs , d’émotions …allez  regarder les innombrables images de Google afin de vous en rendre compte! Ci dessous quelques photos personnelles prises dans mon environnement!

 

Si vous ne vous sentez pas de peindre cette fleur fragile et compliquée, vous pouvez opter pour  la peindre en bouquet .

 

 

 

 

 

 

Tout comme Van Gogh, un bouquet d’iris peut être mis en scène. Évaluez les proportions ,c’est  indispensable à l’équilibre du tableau. Regardez dans quelle  forme s’inscrit le tout et dessinez la finement. Ne posez pas le vase sur la partie inférieure de la feuille. Attention au point de vue!  Posez les taches et ensuite venez faire les détails. Si vous désirez partagez votre œuvre sur ce thème, envoyer la moi à ‘nclhogge@gmail.com’ et je la mettrais sur le blog!  Si vous voulez faire des suggestions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour cela! Bonne semaine..

Méditer, voir en conscience.

Méditer, voir en conscience!

Accordez vous une pose quotidienne pour que les tensions musculaires et nerveuses s’envolent!


« Libérez vous l’esprit encombré de tant de choses inutiles…Voir en conscience afin de méditer.La méditation consiste à utiliser l’observation des sens pour créer l’espace intérieur du présent, à permettre au silence de prendre place et à devenir conscient de ce qui barre la route à la liberté et au bonheur. »Ervin Ingold dans Petits Exercices de méditations

Les cinq sens  peuvent aider et être un moyen de méditer: exemple avec le support d’une fleur placée dans votre jardin, ou si vous n’avez pas de jardin, une fleur cueillie ou achetée. Asseyez vous le dos bien droit à quelque distance de cette fleur et posez votre regard, vous ne devez pas loucher…

Observez d’abord la fleur dans son ensemble, sa forme, son volume, sa couleur. puis fermer les yeux et restituer mentalement l’image que vous avez enregistrée. Recommencez jusqu’à ce que cette représentation soit la plus précise possible…

Passez ensuite à une observation plus détaillée. Regardez bien les pétales, la tige, ainsi que les feuilles, attardez vous sur un détail, enregistrez les nuances de la couleur, la forme, la texture. Imaginer que vous vous promenez à l’intérieur de cette fleur, l’infiniment petit devient infiniment grand: l’univers entier est contenu dans cette fleur…

Respirez… et revenez doucement en sentant le parfum qui s’en dégage peut être, en écoutant les sons  qui l’entourent, et vous pouvez sortir de cette méditation en palpant le texture de ses pétales, et pourquoi pas si cette fleur est comestible vous pouvez également la goûter!

Dans cet article du blog éveil art et nature j’insiste plus particulièrement sur le sens de la vue car pour dessiner et peindre, c’est le regard qui est en jeu…

Vous pouvez vous accordez encore un peu de temps en dessinant ou en peignant cette fleur, sans chercher un résultat, simplement en regardant attentivement et en posant les lignes, les formes, la couleur, les nuances, les directions comme je vous le montre dans ces différentes explications:

cliquez pour voir: au crayons A l’aquarelle:comment-se-poser-afin-de-prendre-du-temps-pour-soi


Et visitezpour d’autres sources de bien être et pour voir le résultat des votes!

Et voici la dernière éclose:

Bonne méditation

Cet article a fait partie d’un évènement du blog Bel et bien être !

Après cet évènement, un livre en PDF a été édité  chez Amazon pour montrer les articles les plus prisés, et pour partager ce bien être. Il est à votre disposition:

 

 

La tête dans les nuages

Après les fêtes de printemps, pourquoi ne pas lever le regard vers le ciel!

Ici, c’est une glycine qui m’y a incité…

L’air et le ciel sont des éléments très présents et pourtant  nous les oublions très souvent! Alors, levez les yeux et respirez profondément afin que les soucis s’envolent et qu’une énergie nouvelle vous envahisse. Les nuages dans le ciel nous apprennent l’impermanence et le ciel,  la vacuité …Même si les nuages sont là, ils sont porteurs d’eau et leurs volutes peuvent nous inspirer.

Vincent van Gogh a, ici décrit un paysage de montagne,et a accordé une grande place aux volutes et au mouvement  des nuages, dans le ciel. Cela apporte beaucoup d’énergie à cette œuvre qui n’a rien de statique.

 

Ici, Monet a pris un point de vue étonnant: on a l’impression qu’il s’est couché sous les iris et a levé la tête.

Remarquez la composition , on peut découper la toile avec les médianes et la diagonale du haut gauche au bas droit. Ce qui laisse  apparaître un coin de ciel  très travaillé. Les feuilles d’iris nous incitent à lever les yeux.

ici, une huile sur toile: fumées dans le bruillard de 1899-1901. Musée Marmottan Monet, Paris

A vos couleurs…

Si vous désirez connaître la provenance des couleurs, je vous recommande le blog « passion aquarelle »

Choisissez votre technique: Aquarelles, pastels, gouaches…peu importe, le choix des  couleurs et la façon de les poser vont déterminer le résultat final!

Eugène Boudin,((1824-1898) un peintre originaire de Honfleur  cherchait « les simples beauté de la nature, la nature bien vue dans toute sa variété, sa fraicheur ».

Il a choisi de faire des études de ciel aux pastels.

C’est une façon simple de chercher des nuances et de faire des mélanges!

Voici un thème facile , à la portée de tout le monde , alors à vos couleurs!

Pour le pastel, le support peut être déjà coloré.

Pour l’aquarelle, un papier aquarelle est indispensable, quant à la gouache, n’importe quel carton peut faire l’affaire.

Pâques approche, êtes vous prêts les poussins?

Pâques, êtes vous prêts les poussins?

Regardez cette poule qui cherche où est sa couvée!

Pâques, c’est le printemps

Avec le printemps, la nature explose et les œufs vont éclore à condition que le  coq soit présent:

Comme vous le voyez, à l’approche de Pâques, je fais des aquarelles de poussins, de poules et de coqs afin de les envoyer à mes petits enfants!

Ils sont toujours ravis de recevoir par la poste une carte comme à Noël,( voir les propositions de « collages » cliquez sur ce lien). Toutes les techniques apprises sont adaptables.

Le coq avait été traité dans l’article »l’empereur et le peintre » la méthode du cerveau droit pour le dessin  et la gouache, comme dans le rouge gorge . Le fusain pour  la mésange et l’aquarelle pour la couleur dans la palette des crayons et le mélange des couleurs primaires…

 

 

Une image faite par vous même est un cadeau précieux pour celui qui le reçoit!

J’ai des petits enfants qui habitent loin de chez moi et je n’ai pas l’occasion de les voir souvent!

Alors, je leurs envois de temps en temps des petites images qui disent que je ne les oublie pas.

D’autant plus qu’ils sont très fiers de recevoir personnellement une carte par la poste! Et même s’ils ne savent pas encore lire, la petite aquarelle est comprise par tout le monde…y avez vous pensez?

A vos crayons! et si vous avez peur, n’oubliez pas le monotype avec de la  gouache, cela marche très bien! Regardez ce coq fait par un enfant…

 

 

 

 

 

 

Pâques approche, êtes vous prêt?

Laissez moi vos commentaires et bonne fête de printemps!

Nicole du blog éveil art et nature!

Peinture à l’oeuf

Peinture à l’œuf

C’est le jaune de l’œuf qui va  servir pour la peinture et le blanc pour coller la feuille d’or!

Le dessin d’un muscari n’a plus de secret pour vous si vous vous êtes entraîné grâce à l’article précédent!

Le support est le même: du bois sur lequel on a posé une couche de Gesso.

Autrefois, c’était de la colle de peau de lapin fondue au bain marie avec du blanc d’Espagne qui préparait les supports. Mais l’odeur qui se dégage de la préparation m’a convaincue qu’il est bon de vivre ici et maintenant! C’est pourquoi vous pouvez essayer mais moi j’ai abandonné!

Quelques gouttes d’huile essentielle de clous de girofle et/ou de lavande aspic sont ajoutées au jaune d’œuf extrait de son enveloppe protectrice. Un peu de glycérine et d’eau déminéralisée également. Le mélange peut se faire dans la coquille ou dans un récipient!

Dessin aux crayons ensuite les pigments sont dilués avec le jaune d’œuf:

Si vous ne voulez pas acheter des pots de pigments, le pastel broyé peut très bien convenir car ce sont presque des pigments purs (nous les  avons utilisés  pour les pensées et violettes il y a quelques temps).

Le mélange se fait dans sur une palette qui peut être une assiette!

Ensuite, la peinture une fois sèche, j’ai enduit le fond du blanc de l’œuf qui servira à coller la feuille de cuivre ou d’or! les prix sont vraiment différents:

25 feuilles d’or de 80X80 coûtent plus ou moins 35 euros tandis que le cuivre140X140 ne coûte qu’une dizaine d’euros.

Les feuilles d’or sont très fragiles et il faut être expert pour les poser avec le pinceau spécial appelé palette à dorer…Très difficile à utiliser avec des enfants par exemple alors que le cuivre, moins cher est plus facile car la feuille est moins fragile. Le bulbe a été dessiné comme sur une planche didactique et le nom écrit au crayon.

Mais diverses compositions peuvent être envisagées… c’est à vous d’essayer!

 

 

Muscari et plantes à bulbes

Muscari et plantes à bulbes.

La photo d’entête de ce blog représente des muscaris et voici qu’un an est passé et ces petits bulbes refleurissent à nouveau! Dans ce cadre de vie qu’est l’arrière pays niçois, les muscaris poussent à l’état sauvage!

Mais comme j’adore ces fleurs, j’en ai également planté à l’automne dernier et à présent je me délecte de leur vue! Et pour me souvenir du nom des bulbes que je plante, un petit bâton peint me sert d’indicatif!Ils sont peints à l’acrylique afin de les préserver de l’eau, une couche de vernis par dessus est la bienvenue!

D’autres bulbes fleurissent également en même temps: jonquilles, anémones, crocus,  le safran, lui fleurit en automne! Au Moyen-âge, ont croyait qu’il protégeait contre la peste.

photo d'un plan de safran

 

Les jacinthes conviennent si vous n’avez pas de jardin!

Celle ci est faite à l’aquarelle et aux crayons aquarelles!

Il n’est pas nécessaire de rentrer dans les détails.

 

 

Pour les muscaris, il en existe une demi douzaine sur les bords de la méditerranée, Son nom provient de l’odeur de musc d’une espèce orientale.

Muscari à l’aquarelle

L’exercice proposé est une peinture façon botaniste:Le support est en bois préparé par  une couche d’acrylique ou de Gesso. Les outils, des crayons aquarelles de préférence au crayon gris qui laisse toujours des traces!

 

 

 

L’aquarelle est posée par touches mais la forme générale est respectée ainsi que les nuances qui vont du vert au bleu et violet.

Les valeurs sont plus sombres ou plus claires suivant la lumière qui éclaire. Ici on a pris le parti de na pas faire l’ombre portée…

Une autre technique: la peinture à l’œuf sera proposée dans l’article suivant pour le même thème, entraînez vous aux crayons et à l’aquarelle!

Pensée et violette

Pensée et violette

On  confond souvent les pensées avec les violettes car elles font partie de la même famille et seuls leurs pétales les différencient! Selon le positionnement des pétales, les espèces sont appelées « violettes » ou « pensées ». Les violettes sont parfois appelées « herbes de la Trinité ».

Voici comment différencier les pensées des violettes. Les violettes comptent deux pétales vers le haut et trois vers le bas. Les pensées comptent quatre pétales vers le haut et un vers le bas.

La pensée est une incontournable des fleurs d’automne et d’hiver même si elle fleurit presque tout au long de l’année selon les espèces.
Vivace, elle est généralement cultivée comme une bisannuelle et c’est au printemps qu’elle est la plus spectaculaire avec sa grande variété de couleurs.Elles sont aussi connues pour venir fleurir nos jardins, nos balcons et nos terrasses en massif ou en jardinière, à l’automne et en hiver même si ce dernier n’est pas très doux. pour en savoir plus : cliquez sur ce lien de Rustica

Pastel d'Hubert Plücken,peintre de paysages du Bas Rhin

Nom : Viola
Famille
: Violacées
Type :
Annuelle, bisannuelle ou vivace.

Pour le semis, il s’effectue en général de juin-juillet à août: plus ou moins 4 semaines après la levée, repiquez tous les 10 cm et plantez dès l’automne en pleine terre avec l’apport d’un terreau adapté.

  • Il faudra en général planter une dizaine de pieds par m2.
  • semer en place au printemps pour une floraison durant l’été.
  • Pour une floraison dès l’automne, semez au début du mois de juin.

Achetées en godet ou en pot, vous pouvez planter les pensées à l’automne ou au tout début du printemps.Préférez un bon terreau pour garantir ainsi à vos plantes une bien meilleure floraison.

La mise en pratique est un enseignement: seule l’expérience compte car elle montre la facilité  de  faire ce qui est intégré par rapport à ce qui ne l’est pas.Et la couleur violette est justement une vibration qui nous aide a mettre en pratique…Et les pensées, tant qu’elles restent dans le monde des pensées, rien ne se passent , c’est pourquoi je vous invite à faire l’expérience comme on sème une graine afin de récolter les fleurs!

Et pour ce thème, je vous propose de dessiner aux pastels secs car cette technique n’est pas forcément coûteuse et produit un bel effet!

Jules Chéret a beaucoup pratiqué cet art et nous a laissé de merveilleux tableaux au Musée des Beaux Arts à Nice, qui porte même son nom.

Si vous n’avez pas de pastels, vous pouvez également dessiner aux crayons de couleurs aquarelles!

Ici le matériel, le modèle et l’étude documentaire d’un plant de violette.

Pour ce genre là, je vous invite à allez revoir les articles proposant l’utilisation des crayons aquarelles notamment celui utilisant les crayons violets !

Le support pour le pastel: un papier pastel de couleur, mais un papier dessin peut convenir pour commencer (prendre le côté le moins granuleux!). Un bout cartonné assez foncé conviendra parfaitement. Ensuite, sélectionnez vos modèles, photographies, images internet ou mieux modèles achetés ou coupés car c’est toujours mieux de partir du modèle vivant d’autant plus qu’une pensée ne change pas de position!

Mise en garde: il existe deux sortes de pastels:les secs et les gras! Ici il s’agit de pastels secs!

Choisissez vos nuances: du blanc au violet sombre, des verts,  des gris et un noir si vous voulez…

Démarrez immédiatement légèrement avec les bâtonnets dans la nuance désirée, n’ayez pas peur, amusez vous, faites connaissance avec cette technique qui a pour seul défaut celui de salir les mains. Vous pouvez superposer les couleurs, estomper avec le doigt ou un coton tige…repasser par dessus. Regardez bien les ombres et les lumières qui rendront votre œuvre vivante. Ici, la couleur et la valeur ont autant d’importance! Mais vous savez regarder à présent, n’est ce pas?

Pour la forme imaginez dans qu’elle forme simple, la fleur s’inscrit et n’oubliez pas la forme des vides ou espaces entre le pétales, ainsi que les directions.

Pour fixer les pigments ,il existe un produit mais vous pouvez utiliser une laque à cheveux très forte, la moins chère possible!

Au travail à présent, achetez, plantez, dessinez…Bientôt les pensées que vous sèmerez donneront leurs fleurs…c’est cela la création!

N’hésitez pas à laisser un commentaire et excusez moi pour le retard, un problème de connexion m’a empêché de poster plus tôt cet article!

 

 

 

 

 

 

Le mélange des couleurs

Le mélange des couleurs

Grâce aux commentaires, je sais que certains d’entre vous ont encore du mal à trouver les bonnes couleurs!

Je recommande donc à tous de partir des trois couleurs primaires afin de devenir spécialiste des mélanges!

Réfléchissez…Votre imprimante possède seulement trois couleurs d’encre en plus du noir! Lesquelles? Le jaune primaire, le magenta, et le cyan! Vous pouvez donc réaliser un dessin ou une peinture à partir de ces trois couleurs, le blanc et le noir étant facultatifs, suivant la technique employée, transparente comme le crayon, l’aquarelle, l’encre,le pastel sec ou couvrante comme la gouache, l’acrylique, ou l’huile, le pastel gras!

Et pourquoi, les trois primaires? si vous essayez avec d’autres nuances de bleu, de rouge ou de jaune, les couleurs obtenues sont parfois décevantes alors qu’avec les trois primaires, les tons sont  très frais mais le principe des complémentaires marchent pour toutes les nuances évidemment! Et il sera toujours temps d’acheter d’autres couleurs plus tard!

Depuis que j’enseigne dans les écoles et les associations, je passe chaque fois par une session: comment faire le mélange des couleurs car même si, depuis la maternelle, vous utilisiez surtout les trois primaires, c’est toujours resté un peu confus et faire l’exercice proposé ci dessous est assez amusant car vous pouvez choisir n’importe quel thème pour le réaliser.

Peu importe la technique choisie!

 

 

       Le procédé est toujours le même: Prendre une feuille blanche posée dans le sens paysage et la diviser  en six parties égales! Remplir chaque case par une couleur dans le thème que vous voulez, cela peut être des oiseaux, des fleurs, des fruits, des silhouettes…celles ci ont été réalisées avec des crayons aquarelles:Le jaune sera entouré de violet le mélange des deux autres primaires. Le violet servira pour foncer la partie sombre et le mélange des deux servira à faire l’ombre portée!

Le magenta sera entouré de vert, le mélange de jaune et cyan. Le vert servira à foncer la partie sombre du magenta et le mélange des deux autres fera l’ombre portée du rouge!

Même principe pour le cyan foncé grâce à l’orange, mélange du jaune et du magenta!Et vice versa l’orange est foncé par le bleu!

Les cases dessous sont remplies par le violet, le vert et l’orange de la même façon!

Si vous avez du mal à retenir, faites plusieurs fois ce petit exercice et ensuite cela deviendra automatique!

Avec les enfants, je coupe les cases et nous jouons à faire les bons mariages: jaune et violet, rouge et vert, bleu et orange. C’est en s’amusant qu’on apprend!

Vous pouvez réviser en regardant les articles du mois de septembre ou le travail est fait au crayon!

Aujourd’hui, j’ai trouver dans le jardin, juste après la neige, les premières fleurs et c’est la vie qui renait! car voir les couleurs, entendre les oiseaux, sentir les parfums, et goûter aux saveurs font que je me sens vivante et dans l’instant présent! pourquoi ne pas partager ces émotions en les peignant?

 

 

 

C’est en peignant qu’on apprend à peindre! Bonne semaine et n’hésitez pas à laissez des commentaires afin que je saches ce qui vous intéresse!

Paysage de neige à la caséine

Paysage de neige: caséine.

Bien que j’habite près de Nice, la neige à recouvert mon environnement !

Le jardin  le jour où la neige tombe…et le lendemain quand le soleil revient…
Je suis certaine que très peu d’entre vous ont été épargnés ce mois ci, alors je vous propose d’expérimenter une nouvelle technique avec pour thème : paysage de neige et pour technique, la  peinture à la caséine.

Peinture à la caséine

Matériel:

  • Acheter un pot de fromage blanc à la faisselle avec le moins possible de gras.
  • Vous procurer de la chaux aérienne en pâte. Je l’utilise également pour peindre mes murs.Les recettes de peinture à la chaux sont anciennes. La chaux possède  certaines propriétés , elle régule l’hydrométrie et l’humidité, assure la protection des murs tout en les laissant respirer. De plus, la peinture à base de chaux possède une transparence particulière intéressante pour certains effets décoratifs.
  • L’huile essentielle de clous de girofle aidera à la conservation.
  • L’huile de glycérine amènera une plus grande souplesse.
  • Quelques pots de pigments. Afin d’éviter d’en acheter trop, vous pourrez également utiliser vos aquarelles.
  • Carton de récupération.Recette: égoutter le fromage blanc, ajouter une petite cuillère de chaux, quelques gouttes d’huile essentielle de clous de girofle, un petit peu de glycérine et mélanger dans un récipient sans métal, avec une cuillère en plastique, et laisser le mélange se faire quelques temps. Vous allez constater que le résultat devient plus liquide. Ce sera l’agglutinent des pigments.

Pour voir comment procéder, je vous propose de regarder cette vidéo:

Dans cette démonstration, je vous montre comment composer un paysage imaginé, mais vous pouvez également vous inspirer d’une photo comme d’en l’exemple plus haut, de préférence personnelle, car si vous pouvez copier pour votre usage n’importe quelle photo, vous ne pourrez pas vendre votre œuvre…

Même si vous n’y êtes pas encore, je vous invite à créer vous même vos modèles car c’est le départ de votre création. C’est une habitude à prendre.

Cette technique est très peu coûteuse, vous pouvez décorer des murs si vous en avez envie…Dans les écoles où je la fais pratiquer, les enfants sont étonnés de voir qu’il est possible de peindre avec du fromage blanc et voici une de leurs œuvres!

 

 

 

 

 

 
A vous d’essayer!  et laissez moi vos commentaires!