Archives mensuelles : juin 2013

Developper ses talents

pere et enfantDévelopper ses talents.

Ce matin, mon fils m’a réveillée pour me souhaiter un bon anniversaire…

La vie m’a donner quatre fils et ceux ci cinq petits fils et enfin deux petites filles! Je suis une grand mère comblée et je m’interroge sur leur avenir.

Pour élever mes enfants, j’ai beaucoup travaillé dans des domaines très différents tels que:  les chevaux, les personnes âgées, les écoles, le musée des Beaux Arts et dans chaque domaine, j’ai du m’adapter et pour cela apprendre.peinture à l'oeuf (2)

Petite fille, mes parents m’ont envoyée toutes les semaines au conservatoire pour apprendre le solfège et le piano,  je n’ai jamais fait de cheval si ce n’est sur la plage belge! Je n’ai pas connu mes grands pères mais mes deux grands mères étaient merveilleuses.

Quant aux arts plastiques, mis à part les beaux tableaux dessinés à la craie par mon institutrice  maternelle,  le premier contact fut vers mes 6 ans, une sculpture chez ma grand mère: ma jeune tante fréquentait un monsieur qui était étudiant dans ce domaine…

Ainée d’une famille de cinq enfants, mes parents m’ont laissé toute la liberté de faire ce que je voulais, à l’exception des Beaux Arts. Quand j’ai demandé à mon père pour m’inscrire en sculpture, ce dernier m’a répondu: » Fais un métier qui te permette de vivre mais il n’est pas question que tu deviennes artiste! »modelage

A vingt ans, j’avais mon diplôme d’enseignante en arts plastiques et j’ai pu enfin m’inscrire aux Beaux Arts… en quittant mes parents et en louant avec une amie un grenier où nous mangions du riz complet et des bananes trop mûres…Cette année là, je me réveillais avec le sentiment d’être à ma place!

Oui mais…je ne suis jamais devenue une artiste…

Le projet sens de mes parents, » avoir des enfants » (je suis arrivée après un an de mariage et à cette époque, c’était trois mois de trop!) avait pris le dessus! Et j’ai mère à l'enfantparfaitement répondu à leur demande puisque je me retrouve heureuse mère et grand mère!

 

 

 

 

Mon grand père qui était dans la ferme d’un château est mort accidentellement juste à la fin de la guerre d’un accident de cheval à cause d’un camion qui l’ a frôlé…et je me retrouve à élever mes enfants grâce à un boulot de palefrenière d’ une association de propriétaires dans la ferme d’un château! portrait de chevalJ’ai beaucoup appris car si le travail avec les chevaux développe la maitrise de soi, les contacts avec leur propriétaire amène a une meilleure connaissance des rapports humains et de la communication.

Douze ans plus tard, après avoir été renversée par un cheval qui a eu peur d’un tracteur… je me suis réveillée et j’ai décidé d’utiliser mes connaissances dans le domaine pour  lequel mon diplôme me destinait.

Il a fallu quelques détours mais grâce à mon objectif clair, je me suis retrouvée à éveiller la créativité des parents et des enfants dans l’atelier des Beaux Arts de la ville de Nice! Là au moins, j’associais deux objectifs: le mien et celui de mes parents…

atelier

A la fermeture de cet atelier, pour ne pas gâcher toute cette expérience, je me suis formée afin de créer ce blog. C’était très cher et demandait beaucoup d’attention et de temps mais je suis ravie de pouvoir vous écrire par ce média!

Il y a plusieurs chemins pour développer son énergie créatrice et si apprendre le piano, ne conduit pas forcément à devenir un pianiste de renommée mondiale, faire du dessin et de la peinture est possible sans pour autant devenir un artiste reconnu. J’entends si souvent les personnes me dire qu’ils sont nuls en dessin mais moi aussi , si je n’apprends pas, je suis nulle en anglais!l'enfant et le chien

Pourquoi associe t’ on toujours les arts à un don inné? Il est évident qu’il faut un intérêt pour le domaine  auquel on veut mettre son attention! Mais je me répète peut être « le dessin et la peinture, cela s’apprend! ». Le talent se travaille. J’en ai fait l’expérience grâce aux nombreux élèves des écoles, associations, et ateliers.

L’important c’est de se reconnecter à son être intérieur et de faire ce que l’on ressent sans se soucier du quand dira t-on! Les exercices proposés ici sont des moments passés avec soi même, dans l’instant présent et n’ont aucune autres prétentions.

On imagine toujours les difficultés de l’apprentissage, mai sil ne faut pas oublier le  plaisir aussi! Une heure de peinture passe sans que l’on s’en aperçoive et si le résultat n’est pas celui escompté , il suffit de la mettre à la poubelle…Pas de problème.

Le constat, pas le jugement, permet de voir les progrès et cela fait un bien fou!

enfant

Réfléchissez, quelqu’un vous a t-il dit un jour que votre dessin était nul? Vous autorisez vous à garder un espace qui vous permette de laisser du matériel de peinture dans une pièce? A aller dans un cours près de chez vous pour apprendre? A vous reconnecter à vous même en prenant du temps?

C’est le meilleur  que je vous souhaite!signature

 

PS. Vous  trouverez d’autres photos dans qui écrit en cliquant ici ou dans la barre tout au dessus.

Illustrer un texte

Illustrer un texte

Vous avez peut être des enfants ou des petits enfants, ou un amoureux à qui vous voulez envoyer un petit texte que vous avez vous même illustré. Vous tenez un petit journal et pour l’agrémenter, pourquoi ne pas y mettre des images récoltées dans un magasine, une photo que vous avez faite, ou un croquis…J’ai constaté que mes petits enfants, avant même de savoir lire adoraient recevoir des petites cartes dessinées, c’est un bon moyen de communication.illustration

Mais, si je vous parle d’illustration, c’est parce qu’une exposition virtuelle a été imaginée par Didier Thiellet qui m’a contactée pour illustrer des textes que des blogueurs avaient composés. Peut être aimeriez vous connaitre comment j’ai procédé. Cela m’a amusé, c’est un des buts recherchés dans t’aimes sourires où  vous pourrez trouver:

  1. –  Une trentaine de textes écrits à partir de sujet décalé : les t’aimes-sourires.
  2. –  Vingt-sept enregistrements de ces écrits, interprétés par six comédiens
  3. –  Une quarantaine de peintures autour de ces t’aimes”sourires.
  4. –  Télécharger les 30 PDF offrant une présentation élaborer,
  5. –  Offrir un ou plusieurs PDF à qui vous voudrez,
  6. –  Participer, à partir du 21 juin  au jeu » les mots vous sourient »
  7. –   Gagner des cadeaux supplémentaires à Noël.
    Cliquez pour cela sur le logo de T’aimes sourires à droite.

Parmi les  textes certains commentaient l’histoire de la petite souris qui vient chercher la première dent. Comme cela correspond à un  thème sur la nature, j’ai illustré trois histoires sur ce thème  car c’est bien connu, les souris font partie de notre monde!croquis souris

  1. Première étape, lire attentivement le texte et laisser votre imagination visualiser des images s’y rapportant.
  2. Chercher de la documentation sur le sujet. souris
  3. Décider de la technique à utiliser.
  4. Choisir quel est le  support  le plus adéquat.
  5. Commencer à crayonner des croquis rapides.
  6. Laisser reposer et ensuite installer votre plan de travail.Crayons souris

Cela correspond à une recette de cuisine, mais comme toute création, après l’idée, il faut la mettre en œuvre, sinon cela devient  un cycle commencé et tant qu’il ne sera pas terminé, il vous  prendra un peu d’énergie...même s’ il est resté dans un coin de votre mémoire. Alors au boulot…aquarelle souris

Voici quelques étapes avant de choisir:

gouache sourisacrylique sourisUn essai à l’aquarelle, ensuite à la gouache sur carton et enfin à l’acrylique sur toile.

La méthode de dessin grâce au cerveau droit est expliquée tout au long de ce blog, vous pouvez y accéder par les mots clés en bas à droite!

Différentes techniques vous sont également proposées, regardez dans le plan du site  et n’hésitez pas à m’écrire vos interrogations grâce aux commentaires, je vous répondrais.signatureTransformation Vous pouvez également télécharger le PDF de cette histoire:Trans Formation PDF 1