Archives mensuelles : novembre 2012

Sculpture pour Noël

Sculpture

Depuis le début de ce blog, nous avons vu ensemble plusieurs techniques artistiques, telles que le crayon, le fusain, la plume, l’encre, l’aquarelle, la gouache, l’huile, l’acrylique ,la peinture à l’œuf, la peinture à la caséine etc…toutes ces techniques sont utilisées sur des supports différents. Le dessin et la couleur sont souvent des moyens de créer l’illusion des trois dimensions. Pour revoir  ces articles, vous pouvez aller dans le plan du site  ou cliquer sur les mots clés à droite.

La sculpture elle, s’exprime en 3D

C’est avec une histoire reçue de Christian Godefroy dans ses pensées positives que je commencerai cet article afin de lui
rendre hommage car ses pensées sont toujours avec nous!   http://www.club-positif.com/

Depuis qu’il était petit, Michel di  Lodovico n’avait d’yeux que pour les sculptures dans les églises, les bustes  de madone et les chérubins de marbre.  Cette obsession lui avait permis de  survivre à bien des malheurs.

Ses parents étaient pauvres et, s’il  n’avait été le plus talentueux de tous  les jeunes apprentis sculpteurs du village,   jamais il n’aurait obtenu une bourse pour  suivre des cours en ville.

Mais, orphelin à 15 ans, il avait dû  brader son talent pour survivre en  taillant des stèles funéraires chez un  artisan florentin. Le soir, épuisé par le travail, il  trouvait encore la force de suivre des cours chez Domenico, le célèbre  sculpteur.  Mais celui-ci mourut avant que Michel  n’ait pu obtenir de lui une lettre de  recommandation pour exercer son art,  comme ‘était alors la coutume. Le jeune sculpteur dut accepter les  besognes les plus viles et supporter  encore deux longues années la honte de  n’être qu’un petit paysan inconnu du  public. Parfois même il devait mendier  pour ne pas mourir de faim.

Cependant, dès qu’il avait un moment,  il se faufilait dans les églises ou les  chapelles, pour admirer les sculptures  et apprendre dans leurs lignes, leurs
courbes et leurs rotondités les  derniers secrets de son art.Un soir, alors qu’il était en extase  devant une madonna col bambino dans l’église de Santa Maria Novella, il eut  une illumination et comprit ce que d’autres n’avaient pas même entrevus.
A partir de ce jour, il se mit à  sculpter les plus belles pièces que  l’art ait jamais comptées. Il devint  alors célèbre dans le monde entier,  sous le nom de Michel Angelo.

Quand, à la fin de sa vie, son  apprenti lui demanda quel était sa  définition de la sculpture, Michel  Angelo lui sourit et dit :    – Je vais te répéter ce que les anges  m’ont conseillé ce fameux soir dans une  église de Florence. « Prends un bloc de  marbre et taille tout ce qui ne fait  pas partie de la statue. »

—————————————
Au fond, la vie agit avec nous comme  Michel Ange avec ses statues : elle taille tout ce qui ne fait pas partie  de la sculpture. Si on a de la chance,
elle nous réduit à une sorte d’être  fondamental, meilleur, plus pur. Dans le cas contraire, elle taille dans le  vif et nous blesse.

S’attaquer tout de suite à un bloc de marbre est réservé  à seulement quelques- un d’entre nous! En général, l’initiation se fait grâce au bloc d’argile que l’on peut creuser.

 

Une autre façon de travailler la 3D est de modeler en ajoutant du volume ou en assemblant des bouts de bois, de métaux, des pierres…C’est un bon moyen pour commencer.

Voici ce que fait parfois mon ami  sculpteur Jim Ritchie dont vous pouvez voir les œuvres sur son site Jim Ritchie Sculptor .

 

 

 

 

Son thème de prédilection est la femme, taillée dans le marbre ou coulée en bronze, parfois polie d’autrefois patinée…

Autrefois, quand les marées rapportaient les os des grillades, à l’époque autorisées, il assemblait ces os transformés par la mer et les collait afin de créer un animal ou un personnage. La maquette sert de modèle afin d’être coulée en bronze dans les fonderies de Pietra Santa. Ci dessus  quelques photos de ces maquettes et la réalisation  en bronze patiné.

Je propose cette fois de créer un animal en bois afin de décorer le sapin de Noël, en vous y mettant tout de suite, vous serez très fier de vous et c’est à la portée de tous.

 

 

 

 

Une  promenade dans les bois pour trouver les matériaux…

Une petite scie pour couper le bois, un canif pour affûter, une perceuse, un foret pour percer les trous , un peu de colle et le tour est joué. Suivant les proportions de l’animal, ce sera plus ou moins équilibré. Vous pouvez vous aider d’une photo pour modèle. et quand à la  taille, toutes  sont possibles, allez y à la tronçonneuse si vous en avez une! Bon amusement!

Histoire d’une mouche

Histoire de mouche

Cet article est consacré à cet insecte que peu de monde apprécie! Mais voilà, lors d’une hospitalisation où je me croyais morte, une mouche s’est posée sur mon nez. Je l’ai sentie et j’ai ressenti  la vie en moi! Depuis, j’accepte que cet animal fasse partie de ma vie!

Pour vous mettre en condition, voilà une petite histoire qui me fait bien rire!

Mais que vient faire cet insecte dans un blog consacré à l’art? Pour la nature, d’accord, mais la mouche dans l’art?

Il faudrait remonter à Giotto,  qui s’intéressa non plus à l’au-delà, au spirituel, à la vie future, mais à celui, beaucoup plus matériel, de la vie présente.  L’artiste  ouvre pour la première fois les yeux sur le monde visible et s’efforce de le  représenter.C’est le début de la Renaissance qui va nous donner les clés de la représentation en trois dimensions. Vous pouvez vous rendre sur l’autre blog « Petite histoire d’art » qui résume les périodes de l’histoire de l’art et propose des exercices se rapportant à elles.

Voici une anecdote racontée par Vasary sur ce peintre italien: Giotto
« On rapporte que Giotto, dans sa jeunesse, peignit un jour d’une manière si frappante une mouche sur le nez d’une figure commencée par Cimabue que ce maître, en se remettant à son travail, essaya plusieurs fois de la chasser avec la main avant de s’apercevoir de sa méprise. » Même si cette histoire est fausse, elle nous montre le début du regard sur le réel des artistes après le Moyen Âge.Cette mouche  joue d’abord le trompe-l’oeil afin de démontrer la virtuosité des peintres.

Ensuite, elle devient le symbole de la corruption dans les nombreuses vanités où le crâne  de mort et les fruits périssables sont représentés.

Le portrait animalier s’accommode  de la représentation de l’insecte, regardez et comparez le tableau  du début et celui ci: lequel est le plus vivant ?

Ce tableau est réalisé sur un toile de lin naturelle, à l’huile.

 

Bonne semaine

 

Histoire de guérison

Histoire de guérison grâce à l’expression

Je participe à l’événement « histoire de guérison » dans le cadre de la croisée des blogs dont voici l’adresse. Ce mois-ci c’est Hannah l’organisatrice, du blog « forme santé idéale »

Chaque semaine, je vais chez une amie afin de peindre et dessiner ensemble comme je vous le recommande sur ce blog.

Un jour, je l’ai  trouvée en mauvais état, elle ne pouvait même plus avaler un verre d’eau! Cela faisait quelques semaines que sa relation amoureuse se dégradait et sa santé également.

Généralement, elle peignait avec précision et très doucement, mais ce jour là, elle a prit une toile, de la peinture et dans un grand geste, elle a saisi  son pinceau avec  vigueur et a exprimé ce qu’ elle le ressentait.

Ensuite après avoir regardé le résultat, elle a décidé de faire une trilogie et voici comment elle la présente.

Premier tableau: le volcan m’a presque avalée.

Deuxième tableau: déjà partie dans le fond du cratère!

Ce travail qu’elle a placé second dans la trilogie était en fait le premier jet…voilà ce qu’elle dit: déjà partie dans le cratère par une spirale mortelle.

Troisième tableau: j’ai survécu et domine la situation.

Ensuite pour mettre toutes les chances de guérison de son côté, mon amie a écrit une lettre où elle a décrit toutes les rancunes et humiliations ressenties, sans rien omettre, dans sa langue maternelle à l’adresse de son partenaire et ensuite,  a brûlé cette lettre et jeté les cendres à la mer ( dans les toilettes cela marche aussi!)! et miracle! elle a poursuivi sa relation qui s’est apaisée car elle n’a blessé personne mais elle a évacué le poison qui s’était accumulé au fil du temps…et l’appétit est revenu immédiatement!

Tout cela se passe dans le corps, dans la tête, dans le coeur !

Cette histoire courte pour vous rappeler que  des outils sont à notre disposition pour nous exprimer sans faire de dégâts autour de nous…

Et n’oubliez pas que la méditation peut nous aider à  devenir plus conscient et à faire des choix:http://eveil-art-et-nature.com/mediter-voir-en-conscience/

Bonne semaine et exprimez vous dans les commentaires, si vous voulez.